Boxe

Custio Clayton malmène son adversaire

Publié | Mis à jour

Le boxeur néo-écossais Custio Clayton s’est imposé par décision unanime des juges, samedi soir, devant l’Argentin Cristian Rafael Coria en sous-carte du gala Lemieux-Saunders à la Place Bell de Laval.

Clayton (12-0-0) a augmenté son rythme à mesure que le combat avançait pour finalement terminer en force.

Le pugiliste de 30 ans a d’ailleurs envoyé son rival au tapis à la neuvième reprise, mais l’Argentin a pu se relever au compte de huit. Coria a aussi visité le tapis au dernier round pour encore une fois se relever.

Les trois juges ont tous attribué à Clayton une carte de 100-88 à la fin du choc.

Il devient ainsi champion WBO international des mi-moyens.

Le boxeur, installé au Québec depuis quatre ans, a avoué qu'il aurait bien aimé mettre fin au combat avant la limite, mais il a été impressionné par la résistance de son adveraire. Clayton termine tout de même l'année avec la ceinture qu'il convoitait. Il va se reposer en famille durant le temps des Fêtes, lui qui sera bientôt papa d'un cinquième enfant.

 

 

Jukembayev s’impose

Tout de suite après le triomphe de Clayton, le Kazakh Batyr Jukembayev, un autre protégé d’Eye of the Tiger Management, a sauté sur le ring pour y affronter l’Américain Wilberth Lopez.

Jukembayev, habitué à des victoires expéditives, a dû trimer dur pour arriver à vaincre le rival le plus coriace qu’il ait affronté depuis son passage chez les professionnels.

Le Kazakh, fort d’une expérience de plus de 200 combats chez les amateurs, l’a finalement emporté par décision unanime des juges pour porter sa fiche à 11 victoires et aucune défaite.