SPO-GALA-BOXE-ULYSSE-JR

Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Boxe

Seldin: le pari risqué d’Ulysse

Publié | Mis à jour

Après sa défaite contre Steve Claggett en octobre, Yves Ulysse fils croyait qu’il venait de bousiller ses chances d’obtenir un combat important devant les caméras de HBO. Cependant, en raison d’un heureux concours de circonstances, il aura tout de même cette opportunité samedi, mais c’est loin d’être un cadeau de Noël avant le temps.

Il affrontera Cletus Seldin (21-0, 17 K.-O.), un pugiliste américain qui a fait du bruit dans les dernières semaines grâce à sa puissance et son style particulier. Et il ne sera pas dans le rôle du favori.

Qui est ce Seldin? Une histoire comme on en voit peu dans le monde de la boxe. Après une carrière amateur obscure, Seldin a fait ses débuts professionnels à l’âge de 25 ans seulement. Il a déjà 21 combats au compteur en six ans. À son dernier duel, il a battu Roberto Ortiz par knock-out.

Pour certains observateurs, Seldin est un cas de développement tardif. Pour d’autres, le pugiliste de 31 ans arrive du champ gauche et il pourrait causer des ennuis aux grosses pointures des divisions des 140 et 147 lb.

«Dans tous les sports que j’ai pratiqués que ce soit le football, la lutte ou la boxe, j’ai toujours émergé sur le tard, a raconté Seldin lors d’une entrevue avec quelques journalistes montréalais. Le scientifique Albert Einstein a déjà dit qu’il n’aurait pas connu sa brillante carrière si son talent avait été reconnu avant.»

«C’est aussi mon cas. En raison de mon âge, je suis en mesure de reconnaître les situations autour de moi et de m’adapter dans le feu de l’action.»

Prêt pour la danse d’Ulysse

Seldin est un boxeur qui met une pression constante sur son adversaire. Ce qui fait croire qu’Ulysse tentera de se déplacer autour de l’Américain pour appliquer son plan de match. Par contre, celui-ci est prêt à cette stratégie.

«Il peut danser comme Sugar Ray Leonard le faisait, mais Ulysse n’est pas Leonard, a indiqué le protégé du promoteur Joe DeGuardia. Je m’attends à ce qu’il se batte avec détermination et je suis convaincu qu’il voudra prouver que sa défaite crève-cœur contre (Steve) Claggett était une erreur de parcours.»

«Pour ce qui est de son style, il ne m’inquiète pas et j’ai déjà mis les gants avec Amir Imam et Jose Guzman, deux boxeurs plus talentueux que lui. S’il veut bouger, je vais trouver une façon de le coincer et de lui faire mal.»

Comment a-t-il analysé le combat Ulysse-Claggett ?

«À mon avis, c’était un verdict nul, a-t-il mentionné. Je n’ai pas vu Ulysse ou Claggett se démarquer assez pour gagner. C’est ce qui arrive quand tu n’es pas assez actif pour remporter chaque round.»

À l’instar de ses autres combats, Seldin n’a pas l’intention de faire dans la dentelle.

«Dans le ring, je deviens un animal, a-t-il raconté. Je veux faire mal à mon adversaire tout en ne laissant aucun doute dans la tête des juges.»

«C’est la différence entre moi et Ulysse qui pense seulement au pointage. Tu ne choisis pas de m’affronter à moins d’y être forcé comme c’est son cas.»