Crédit : AFP

LNH

Ben Lovejoy donnera son cerveau à la science

Publié | Mis à jour

Ben Lovejoy, des Devils du New Jersey, est devenu jeudi le premier joueur actif dans la Ligue nationale de hockey (LNH) à s’engager à faire don de son cerveau dans le but d'aider la recherche sur les traumatismes crâniens.

«Pendant 33 ans, ma vie a été principalement consacrée au hockey, a expliqué Lovejoy dans un communiqué sur le site de la Concussion Legacy Foundation. J’ai promis de faire don de mon cerveau pour redonner un peu à un sport qui m’a apporté beaucoup, en espérant le rendre plus sécuritaire.»

La Concussion Legacy Foundation a comme objectif d’étudier, de traiter et de prévenir les traumatismes crâniens chez les athlètes ainsi que chez les autres groupes à risque. Les recherches se déroulent à l’université de Boston.

Les sportifs professionnels ayant subi des commotions cérébrales sont susceptibles de développer une encéphalopathie traumatique chronique (CTE). Cette maladie dégénérative du cerveau ne peut être diagnostiquée qu’après la mort.

Lovejoy, 33 ans, n’a jamais eu de diagnostic de commotion cérébrale pendant sa carrière. Il dispute présentement sa deuxième campagne avec les Devils. Il a gagné la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh en 2016.

Plusieurs anciens de la LNH s’étaient déjà engagés à faire don de leur cerveau à la Concussion Legacy Foundation depuis 2008, dont Keith Primeau, Craig Adams et Bob Sweeney.