MLS

Ne pas revivre le cauchemar de l'an dernier

Publié | Mis à jour

Peu de joueurs du Toronto FC ont encaissé le revers subi en finale de la Coupe MLS 2016 plus difficilement que Justin Morrow.

Le défenseur avait raté son tir lors de la séance de tirs de barrage, ce qui avait finalement ouvert la porte aux visiteurs pour mettre la main sur leur premier titre de champion de la Major League Soccer (MLS), grâce à la réussite de Roman Torres.

Le défenseur a toutefois la chance de mettre toute cette histoire derrière lui, alors que la formation ontarienne obtiendra sa revanche face aux Sounders de Seattle, samedi.

«Un tir de pénalité, c’est un tir de pénalité. Des fois tu le réussis et des fois tu le manques, a simplement admis l’entraîneur-chef de la formation canadienne Greg Vanney sur le site web de la MLS. C’est certain qu’il y en a des plus importants que d’autres, mais c’est la nature du sport. J’étais le joueur qui prenait les tirs de pénalité pour beaucoup d’équipes pour lesquelles j’ai évolué, alors j’en ai déjà raté.»

Morrow est tout de même parvenu à mettre ce déboire derrière lui pour grandement contribuer au succès des siens cette année.

Cette année, Morrow a bien répondu en marquant huit buts, un sommet dans sa carrière dans la MLS. Il est également parvenu à se tailler un poste au sein de l’équipe d’étoiles et a terminé au deuxième rang pour le titre de meilleur défenseur de la ligue.

«Je suis parvenu à tourner la page assez rapidement après la saison, a avoué Morrow. C’était rassurant de savoir que notre équipe allait encore être compétitive en 2017.»

«Nous établissons nos objectifs pour la saison en début d’année. Jusqu’à maintenant, nous en avons accompli plusieurs, mais il nous en reste un gros, a ajouté le joueur de 30 ans. Je veux toujours devenir meilleur, peu importe l’âge que j’ai. Je veux me pousser et c’est encouragent de voir ce que j’ai été en mesure de faire cette année.»

Voyez le reportage de notre journaliste Nicolas A. Martineau dans la vidéo ci-dessus.