Montreal Canadiaens v Detroit Red Wings

Crédit : AFP

Canadiens

La lumière au bout du tunnel?

La lumière au bout du tunnel?

Louis Jean

Publié 01 décembre 2017
Mis à jour 01 décembre 2017

Les partisans du Canadien ont plein de raisons de se réjouir actuellement.

L'équipe vient de remporter une quatrième victoire consécutive. L'attaque a débloqué. La défensive semble s'être stabilisée en dépit de l'absence de son meilleur arrière, Shea Weber. Le joueur étoile Carey Price est redevenu Carey Price.

Par-dessus tout, le Tricolore se retrouve actuellement en séries au classement. Il est vrai que le Canadien a joué plus de matchs que ses adversaires. N'empêche, l'équipe s'en va dans la bonne direction. Par ailleurs, la dernière fois que le CH avait une fiche de .500 remonte au deuxième match de la saison ce qui semble être une éternité.

Si les critiques ont été aussi vives et intenses en début de campagne, il faut maintenant redonner du crédit aux joueurs qui ont provoqué ce revirement de situation. Je ne dis pas que la Sainte-Flanelle est complètement sortie du bois. Toutefois, le fait que les joueurs ne se sont jamais apitoyés sur leur sort démontre leur force de caractère.

Claude Julien mérite aussi des fleurs après avoir reçu le pot. En pleine tempête, ses méthodes ont été remises en questions. Sa stratégie, son système et la façon dont il utilise ses joueurs ne font pas l'affaire de certains analystes et amateurs, mais le pilote du CH a su apporter les bons ajustements si bien que l'espoir renaît soudainement.

Le message que Julien envoie à ces joueurs est simple: il faut jouer avec le sentiment d'urgence. Le meilleur exemple est le fait que Carey Price ait disputé un deuxième match en 24 heures, jeudi. On voit cela de moins en moins dans la LNH, mais compte tenu de la situation et du trou que s'est creusé le Canadien, on y est allé avec le gardien numéro un.

J'ignore si Anti Niemi aurait remporté ce match à Détroit. Ce que je sais, c'est que malgré la blessure récente de Price ou de son historique, on approche chaque partie presque comme si c'était un match des séries.

Il n'y a pas eu de "passagers" ce qui explique les résultats que l'on connaît récemment. La pente est encore abrupte, mais le Canadien est en train de démontrer que finalement, elle n'est pas impossible à gravir.