Football universitaire RSEQ

Le Rouge et Or s'incline en finale de la Coupe Vanier

Publié | Mis à jour

La 10e Coupe Vanier du Rouge et Or de l’Université Laval devra attendre.

Le Rouge et Or s’est incliné par la marque de 39-17, samedi à Hamilton, devant les Mustangs de Western qui remportaient le titre national pour la septième fois de leur histoire et une première fois depuis 2008.

Pour Laval, il s’agit seulement d’une deuxième défaite lors de la rencontre ultime après celle en double prolongation face aux Marauders de McMaster en 2011 à Vancouver.

« C’est une défaite qui ressemble à celle de 2007 [24-2 contre Saint-Mary’s à la Coupe Uteck], a raconté l’entraîneur-chef Glen Constantin.

« On a une riche histoire au sein du programme, sauf qu’aujourd’hui (samedi) la page écrite est un peu moins belle, mais ce n’est pas terminé. On va se relever. Perdre par un pointage serré ou non ne change rien. Une défaite est une défaite. Nous n’avons pas livré notre meilleure performance, mais j’ai un grand respect pour Western. On aurait dû donner une meilleure opposition, mais nous avons affronté une très, très bonne équipe. »

Première demie difficile

« Nous n’avons pas disputé une bonne première demie, mais nous étions encore dans le match, poursuit le pilote lavallois. On voulait connaître un bon départ en deuxième demie, mais leur touché sur la première série du quatrième quart a fait mal. Nous avons arrêté le sol en début de match, mais nous n’avons pas été capables de stopper la passe dans les situations de deuxième essai et long. Leur quart-arrière est plus mobile qu’on pensait. Il nous a surpris en lançant aussi bien en mouvement. La deuxième demie a été très physique et ce fut difficile de maintenir le rythme avec seulement cinq joueurs de ligne défensive. »

Transfert de l’Université de Buffalo, Chris Merchant a remporté le trophée Ted Morris décerné au joueur par excellence. Le pivot des Mustangs a complété 13 de ses 20 passes pour 276 verges en plus de marquer deux touchés au sol. Il a ajouté 89 verges en 13 courses. Le secondeur Fraser Sopik a mérité le trophée Bruce Coulter attribué au joueur défensif par excellence. Il a réussi 10,5 plaqués.

« C’est irréel »

À sa 18e saison comme entraîneur-chef, Greg Marshall remportait sa première Coupe Vanier. « C’est irréel, a-t-il lancé. Avec trois minutes quand Laval a décidé de botter alors qu’il se trouvait dans notre territoire, je me suis dit “on va gagner”. C’est une journée spéciale que j’attendais depuis longtemps. J’ai ressenti un sentiment incroyable quand j’ai soulevé le trophée. »

« Nous avons dominé et je crois qu’on a l’une des meilleures équipes de l’histoire de U Sports, poursuit Marshall. Nous avons connu une saison parfaite et dominé pendant les séries. Je suis très fier des joueurs. On pourrait retrouver Laval l’an prochain, mais je peux vous assurer que je ne regarderai pas de film, demain. Et à ceux qui se demandent si je vais prendre ma retraite maintenant que j’ai gagné un premier titre, je vous confirme que je serai de retour. J’adore les jeunes. »

C’est la huitième fois de l’histoire que les Mustangs réussissent un parcours sans faute.

Départ canon

La première série du match a donné le ton. Les Mustangs ont gagné 84 verges en huit jeux et Merchant a ouvert la marque avec un majeur sur une course de 13 verges.

« Ce fut un soulagement, a indiqué Marshall. Nous avons donné le ton. Nous avons réussi de gros jeux sur cette série. »