Crédit : Daniel Mallard/Agence QMI

Football universitaire RSEQ

Des honneurs pour la défensive du Rouge et Or

Publié | Mis à jour

Mathieu Betts et Adam Auclair, du Rouge et Or de l’Université Laval, ont reçu respectivement les trophées J.P. Metras décerné au meilleur joueur de ligne et des Présidents attribué au meilleur joueur défensif au pays, jeudi au Centre des congrès, à l’occasion de la remise des prix majeurs dans le cadre des activités de la Coupe Vanier.

Pour Betts, il s’agit d’un deuxième titre consécutif. L’ailier défensif avait également remporté le trophée Peter Gorman à titre de recrue par excellence en 2015. L’ailier défensif devient le deuxième joueur dans l’histoire du Rouge et Or à mériter cet honneur à deux reprises après Arnaud Gascon-Nadon en 2010 et 2011.

«Je suis privilégié d’évoluer sur une ligne défensive aussi accomplie, a souligné Betts. Depuis trois ans, je vois Ed (Edward Godin) et Vince (Vincent Desjardins) à tous les jours et leur présence me rend la tâche plus facile et plus le fun. Je suis content d’avoir pu vivre ce moment avec ma famille qui est présente à Hamilton. L’objectif ultime est de gagner le match samedi, mais je tente d’apprécier ce prix. Je suis honoré et c’est très gratifiant.»

«Quand je jouais dans les rangs scolaires et collégiaux, Arnaud est un joueur que je regardais et c’est le fun de voir que nous avons un parcours similaire, d’ajouter Betts. C’est le fun de me retrouver dans une catégorie comme lui.»

«Une ferrari»

Glen Constantin était élogieux à l’endroit de Betts.

«Ses statistiques pendant la saison étaient moins bonnes que l’an dernier, mais son film est exceptionnel, a mentionné l’entraîneur-chef lavallois. Ses chiffres seront les mêmes que l’an dernier après 12 parties. Mathieu reçoit beaucoup d’attention de nos adversaires et les entraîneurs sont conscients de cette situation.»

«Mathieu est un phénomène et c’est moi qui a le travail le plus difficile parce que je ne dois pas tenter de le changer, de poursuivre Constantin. Comme me le disait Jim Washburn (ancien entraîneur de ligne défensive dans la NFL) quand il est venu au camp d’entraînement, Mathieu est une Ferrari et tu ne dois pas toucher aux réglages. Il est néanmoins possible de l’aider à s’améliorer. Mathieu s’est amélioré beaucoup pour arrêter le jeu au sol.»

Deuxième de l’histoire

De son côté, Auclair est seulement le deuxième joueur dans l’histoire du Rouge et Or à remporter le Trophée des Présidents après le secondeur Frédéric Plesius en 2012.

«Je ne m’attendais vraiment pas à mériter un prix sur la scène canadienne, a mentionné le secondeur hybride qui a changé de position au dernier camp de printemps en Floride. Je suis vraiment content. Je suis content d’avoir trouvé une position où je serai stable pour les prochaines années.»

«Ce que j’aime de ma nouvelle position, c’est que je dois être polyvalent, de poursuivre l’ancien demi défensif. Je peux mettre de la pression sur le quart-arrière, me retrouver en couverture de passe ou à stopper la course.»

Incertain où il allait utiliser Auclair au moment de le recruter, Constantin constate que le Beauceron apprécie son nouveau rôle.

«Il a pris goût à se retrouver près de l’action, a-t-il indiqué. Comme secondeur hybride, il est plus actif et près de la boîte. On n’aurait pas pu prédire qu’il gagnerait un prix sur la scène canadienne dès sa première saison. À Laval, les succès collectifs expliquent les succès de la défensive. On n’a jamais de gars qui se retrouve avec 50 plaqués.»

Remise des prix majeurs

Trophée HEC Crighton, joueur par excellence

Ed Ilnicki, porteur de ballon, Alberta

Trophée des Présidents, joueur défensif par excellence

Adam Auclair, secondeur hybride, Laval

Trophée J.P. Metras, joueur de ligne par excellence

Mathieu Betts, ailier défensif, Laval

Trophée Peter Gorman, recrue par excellence

Nick Cross, secondeur, Régina

Trophée Frank Tindall, entraîneur par excellence

Jeff Cummins, Acadia

Prix Russ Jackson, engagement communautaire ainsi que performances sportives et académiques

Nick Vanin, secondeur, Western

Prix Gino Fracas, entraîneur bénévole

Marcello Rapini, Calgary