Crédit : AFP

Patinage

1500 m: Charles Hamelin s’impose et Kim Boutin rafle le bronze

Publié | Mis à jour

Les patineurs de vitesse sur courte piste du Québec ont fait bonne figure, samedi, à l’épreuve du 1500 m de la quatrième et dernière étape de la Coupe du monde disputée à Séoul, en Corée du Sud.

Charles Hamelin a remporté l’or en finale masculine alors que Kim Boutin a complété le podium du côté féminin.

Hamelin, de Sainte-Julie, a été plus rapide que le représentant du pays hôte et meneur au classement de la Coupe du monde, Hwang Dae-hon. L’Américain John Celski a terminé en troisième place pour devancer Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, quatrième.

«C’est une victoire qui fait vraiment beaucoup de bien. C’était vraiment exceptionnel la façon dont j’ai coursé et que je me sentais aujourd’hui sur la glace et dans l’aréna. Je pense que c’est la première fois que je me sens comme ça depuis le début de la saison, même aux Sélections olympiques canadiennes du mois d’août.

«À l’avant-dernière journée de compétition avant les Olympiques, ça ne pouvait pas arriver à un meilleur moment. Ça m’a donné beaucoup de confiance. Cette médaille d’or prouve que tout le travail que j’ai fait physiquement et mentalement depuis toutes ces années donne encore de bons résultats.»

Il s’agit de la deuxième médaille au 1500 m à l’international cette saison pour Hamelin, lui qui avait obtenu le bronze à Dordrecht, en octobre.

Le vétéran de 33 ans sera de retour sur la patinoire dimanche pour le 1000 m.

«Je vais prendre ce que j’ai fait de bien aujourd’hui pour le transposer demain. Je veux avoir la même préparation et le même focus. Je vais espérer pour le mieux!»

Boutin poursuit sa lancée

Chez les femmes, les favorites locales Choi Min-jeong et Shim Suk-hee ont réussi un doublé au plaisir de leurs partisans. Kim Boutin, de Sherbrooke, a fini troisième devant sa compatriote Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien.

«Marianne et moi avions comme stratégie d’aller devant et de courser comme nous sommes capables de le faire. Ç’a payé un peu. C’est certain que j’ai tiré pendant beaucoup de tours, mais l’énergie était là. Je crois que nous avons vraiment réussi à faire une bonne course», a dit Boutin, qui est montée sur le podium des épreuves individuelles à chaque Coupe du monde cette saison.

«J’ai raté le dernier tour de peu. La dernière fois, les Coréennes m’ont dépassée dans le dernier tour et là, c’était dans le dernier demi-tour, a-t-elle poursuivi. Je commence à avoir trouvé comment conserver mon énergie jusqu’à la fin. La prochaine fois, ça se jouera à la ligne d’arrivée.»

Avant de se rendre en Corée du Sud, l’athlète de 22 ans avait déjà en main deux médailles d’or (500 m et 1000 m) ainsi que trois d’argent (500 m, 1000 m et 1500 m).

Une erreur coûte le bronze à St-Gelais

St-Gelais était aussi en action en finale du 500 m où elle a bien failli mettre la main sur le bronze. La patineuse a toutefois reçu une pénalité pour avoir poussé l’Italienne Martina Valcepina (bronze) et a été exclue du podium formé de la Britannique Elise Christie (or) et de la Sud-Coréenne Choi Min-jeong (argent).

En finale B de cette épreuve, Kasandra Bradette (Saint-Félicien) a gagné la course, bon pour le cinquième rang de la compétition.

Les relais absents des finales A

Au relais 3000 m féminin, Marianne St-Gelais, Jamie Macdonald, Kim Boutin et Kasandra Bradette ont conclu en quatrième place de leur demi-finale. Elles seront de la finale B de dimanche.

Au 5000 m, les meneurs provisoires au classement de la Coupe du monde à l’épreuve du relais ont été stoppés dans les qualifications vendredi.

Samuel Girard, Charles Hamelin, François Hamelin (Sainte-Julie) et Charle Cournoyer (Boucherville) ont pris le troisième rang de leur vague.