#LavoieDubé

Ne vous demandez pas pourquoi Price ne presse pas son retour

Publié | Mis à jour

Si la blessure au bas du corps de Carey Price n’est pas sérieuse, nombreux sont les amateurs qui se demandent ce qui prend autant de temps au gardien des Canadiens de Montréal pour revenir au jeu.

Les experts Renaud Lavoie et Dany Dubé ont répondu simplement à cette interrogation légitime, mardi à l’émission #LavoieDubé sur TVA Sports. 

Le travail d’un gardien de but dans la Ligue nationale de hockey (LNH) comporte des exigences très différentes de celle d’un joueur régulier sur le circuit. Le fait que Price soit touché au bas du corps rend plus ardue la corvée de réaliser certains arrêts et donc d’offrir des performances à la hauteur des compétences qu’on connaît de l’ancien récipiendaire des trophées Hart et Vézina. À voir dans la vidéo ci-dessus.

L’analyse de Renaud Lavoie
«Je veux lancer un message. Je sais que vous entendez toutes sortes de choses à toutes sortes d’endroits. Carey Price est blessé, une blessure au bas du corps qui n’est pas jugée sérieuse. Pourquoi n’est-il pas de retour? S’il était un défenseur, un attaquant, ça ferait longtemps qu’il serait de retour. Price nous dit qu’il est limité dans ses déplacements, sa portée.»

L’analyse de Dany Dubé
«Des déplacements limités, ça me dit pas d’extension complète. On se souvient de plusieurs buts qu’il a accordés sur lesquels il était obligé de faire deux poussées pour passer du point A au point B. Par le passé, une seule poussée avec sa puissance lui permettait de travailler adéquatement.»