#LavoieDubé

Qu'est-ce que les Canadiens veulent de Jacob de la Rose exactement?

Publié | Mis à jour

Jacob de la Rose, 22 ans et choix de deuxième tour au repêchage de la LNH en 2013, sert à l’heure actuelle de complément à l’attaque des Canadiens de Montréal, sur le quatrième trio.

Les espoirs étaient plutôt élevés à l’endroit de l’attaquant suédois au début de sa carrière. Or, à sa quatrième année d’expérience chez les professionnels en Amérique du Nord, de la Rose ne répond pas à ces attentes. En neuf matchs cette saison, il n’a récolté aucun point, montre un différentiel de -5 et n’a décoché que six lancers.

Ce joueur se cherche; le CH se demande-t-il aussi quel rôle octroyer à de la Rose? Analyse de Dany Dubé et de Renaud Lavoie à l’émission #LavoieDubé sur TVA Sports, à voir ci-dessus.

Le commentaire de Renaud Lavoie
«On nous l’avait vendu comme un joueur de centre avec de l’offensive qui jouerait de grosses minutes dans un match, sur le troisième trio. Admettons qu’une grosse transaction survient, il pourrait être le joueur ajouté, l’équivalent d’un choix au repêchage.»

Le commentaire de Dany Dubé
«On lui a demandé de s’impliquer davantage physiquement. Il ne récupère pratiquement jamais la rondelle. Pour un joueur de quatrième trio, les bagarres pour les rondelles libres, c’est zéro. Je comprends l’organisation, c’est un deuxième choix au repêchage. Tu amènes un gars comme ça dans ton organisation et tu te dis que c’est une valeur. Tu ne peux pas t’en débarrasser comme ça, le tirer aux poubelles. C’est un gros et jeune joueur. Il ne coûte rien. Mais à un moment donné, il y aura un sentiment d’urgence qui va s’installer.»