687714523

Crédit : AFP

F1

«Que du négatif» - Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Autant Felipe Massa s’est fait plaisir en terminant septième devant son public, autant son coéquipier Lance Stroll gardera un très mauvais souvenir de sa première participation au Grand Prix du Brésil.

Le pilote québécois n’a pas cherché les mots pour décrire sa course, samedi, lui qui s’est classé 16e au volant de sa Williams, à un tour du vainqueur, mais aussi au dernier rang des pilotes qui ont rallié l’arrivée. Derrière les deux pilotes de la pauvre écurie Sauber, derrière aussi Romain Grosjean, impliqué dans un accident au départ et qui a écopé d’une pénalité pour l’avoir provoqué.

«Un week-end terrible, s’est exclamé Stroll en entrevue d’après-course. Je n’y retiens que du négatif. Rien n’a fonctionné, c’est aussi simple que ça...»

Confronté à des ennuis de moteur, la veille lors de la dernière séance d’essais libres, il n’a été guère plus rassuré en qualifications, où il a été éliminé dès la ronde initiale.

Moteur calé

Sa course s’est aussi mal amorcée alors qu’en fond de grille, il a calé son moteur quand les feux rouges se sont éteints. Le ton était donné pour une course qui s’annonçait éprouvante. Jamais il n’aura été dans le coup.

«Après mes ennuis au départ, a expliqué Stroll, j’ai rapidement réalisé que mon moteur de remplacement n’était pas suffisamment performant pour suivre le rythme, même celui des pilotes les plus lents.

«J’ai pris des risques et en bout de ligne, un de mes pneus [avant gauche] s’est dégradé en fin de course, au point où j’ai dû m’arrêter avec trois tours à faire pour le changer.»

La colère de Lewis

Comme si ce n’était pas suffisant, Stroll a provoqué la colère de Lewis Hamilton au 48e tour quand ce dernier poursuivait sa chasse à Kimi Räikkönen et la dernière place sur le podium.

«Il m’a fait perdre deux secondes», a indiqué le champion du monde, qui n’a certes pas apprécié que le pilote de 19 ans ne lui cède pas le passage comme il aurait dû le faire.

«Je ne me rappelle pas de cet incident, a relaté Stroll. Des drapeaux bleus [signifiant qu’un pilote plus rapide s’apprête à vous prendre un tour], il y en a eu pendant toute la course...»

Derrière Massa

Si Stroll pouvait se vanter de devancer Massa au classement des pilotes avant cette 19e et avant-dernière étape du Championnat du monde de F1, le Brésilien a su remettre les pendules à l’heure, lui qui reprend le dixième rang avec une récolte de 42 points, deux de plus que son jeune coéquipier. C’est le retour du balancier...