Boxe

Artur Beterbiev savoure sa victoire

Publié | Mis à jour

Le boxeur Artur Berterbiev a remporté la ceinture de champion du monde des mi-lourds de l’IBF, samedi soir, alors qu’il a arrêté l’Allemand Enrico Koelling au 12e round à Fresno en Californie.

Le boxeur montréalais d’origine tchétchène (12-0-0, 12 K.-O.) a dû trimé dur pour arriver à ses fins. Mais au final, Beterbiev a enregistré un 12e K.-O. à son 12e combat professionnel.

«Je me sens tellement bien», a souligné Beterbiev, dimanche, alors qu’il était en transit à Denver, attendant son avion pour rentrer à Montréal.

De son côté, l’entraîneur de Beterbiev, Marc Ramsay, s’est dit très fier de son poulain.

«J’avais dit à Artur qu’on allait à Fresno pour ouvrir des huîtres, a imagé Ramsay, en référence à la défensive étanche de Koelling. Au fur et à mesure qu’on lui faisait mal ou que son niveau d’énergie baissait, on allait mettre beaucoup plus de pression pour le faire craquer.

«On a le sentiment ce matin d’avoir accompli quelque chose avec lui. Tout le monde est très fier d’avoir poussé dans la même direction pour lui permette de réaliser ses rêves.

L’analyste-boxe de la chaîne TVA Sports Bernard Barré a été renversé par la performance de Beterbiev.

«Il a donné un peu plus de 1100 coups en 12 rounds, a souligné Barré. C’est une centaine de coups par round. Et c’est chez les mi-lourds. C’est énorme.

«Mais j’ai rarement vu un boxeur aussi précis qu’Artur Beterbiev.»

Si Beterbiev a l’intention de se reposer, il a aussi en tête d’affronter les meilleurs boxeurs de sa division.

À voir dans la vidéo ci-dessus.