UFC 217: Bisping v St-Pierre

Crédit : AFP

UFC

GSP songe à un prochain combat

Mathieu Boulay 

Publié | Mis à jour

Quelques jours après avoir remporté le titre des poids moyens de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), Georges St-Pierre n’a pas été clair au sujet de ses plans d’avenir lors d’une conférence téléphonique, jeudi.

Affrontera-t-il son aspirant Robert Whittaker (19-4, 9 K.-O.)? Abandonnera-t-il sa nouvelle ceinture pour revenir dans la catégorie des 170 lb? La retraite est-elle maintenant envisageable?

Ce sont toutes des questions auxquelles «GSP» a eu de la difficulté à répondre de façon précise aux nombreux journalistes présents sur la ligne.

«Pour la suite immédiate, je vais prendre des petites vacances et ça va m’aider à me libérer l’esprit, a expliqué St-Pierre. L’UFC aura sûrement des projets pour moi, mais dans mon contrat, c’est écrit que mon prochain adversaire doit être Robert Whittaker.»

«On va voir ce qui va arriver, mais on sait que les choses peuvent changer rapidement dans ce sport.»

Une question de poids

Par contre, il a indiqué qu’il n’avait possiblement pas le gabarit pour poursuivre sa carrière dans la division des 185 lb.

«Ce n’était pas mon poids naturel. Lors du choc contre Bisping, je pesais 191 lb, a précisé le combattant québécois. Je suis très, très petit pour cette catégorie-là. Je crois que je suis plus un mi-moyen (170 lb).»

«C’est écrit dans mon contrat que je dois me rebattre à 185 lb, mais on verra ce qui va arriver. Je ne sais pas quand je remonterai dans l’octogone. Ça va dépendre de l’horaire de l’UFC.»

La bonne nouvelle pour les amateurs, c’est que St-Pierre a eu du plaisir avant, pendant et après son affrontement de samedi dernier.

«Ce qui me rend le plus fier, c’est le déroulement de ma semaine, a-t-il raconté. J’étais très bien préparé. J’avais faim et j’avais du plaisir.»

«Lorsque tu es dans de telles dispositions, tu performes toujours mieux.»

Blessure au cou sans gravité

St-Pierre n’est pas sorti indemne de sa victoire contre Michael Bisping. Il a subi quelques coupures qui ont nécessité des points de suture, mais aussi une blessure au cou qui a requis des examens plus approfondis.

«J’ai reçu un coup de coude derrière la tête au premier round, a confirmé St-Pierre. Il m’a atteint à un endroit très sensible qui est relié à la moelle épinière. Après le combat, il y a eu une inflammation.»

«C’est pour cette raison que j’avais de la difficulté à me tourner la tête par la suite. Puis, lorsque j’étais au sol, je n’étais pas en mesure de me redresser pour frapper. J’avais le cou jammé. Durant le premier test d’imagerie, ils pensaient avoir vu quelque chose qui s’est avéré négatif dans le deuxième. [...] Tout était correct et il faut dire que les autorités de la Commission athlétique de New York sont très conservatrices au niveau de la santé. Ils sont plus sévères que les autres.»

C’est possiblement pour cette raison et les coupures au visage que St-Pierre a reçu une suspension médicale de 45 jours dans les jours suivant son affrontement contre Bisping.