Impact

Rémi Garde nommé entraîneur-chef

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a annoncé l’embauche du Français Rémi Garde à titre d’entraîneur-chef pour trois ans, lors d’une conférence de presse tenue mercredi au Centre Nutrilait.

Le président de l’organisation, Joey Saputo, a souligné son expérience lui qui a joué pour Arsène Wenger et qui a été adjoint de Gérard Houllier, deux grands entraîneurs français.

«Nous sommes persuadés que son expérience et sa vision auront un impact immédiat», a dit M. Saputo.

Garde, 51 ans, a remporté la Coupe de France avec l’Olympique Lyonnais en 2011-2012, ainsi que le Trophée des Champions. D’ailleurs, il a présenté une fiche de 86-46-36 (toutes catégories confondues) durant son séjour avec cette formation, de 2011 à 2014.

L’ex-milieu de terrain défensif de l’équipe nationale française – il compte six matchs sur la scène internationale – a aussi été à la barre d’Aston Villa, en Premier League, de novembre 2015 à mars de l’année suivante. Cependant, il a connu beaucoup moins de succès en sol anglais, voyant ses hommes maintenir un dossier de 3-13-7 sous sa gouverne.

Comme joueur, il a porté l’uniforme lyonnais, ainsi que celui du RC Strasbourg et d’Arsenal, de 1984 à 1999.

«Il a brillé et démontré ses qualités de leadership», a mentionné le président de l’Impact.

«On va pouvoir compter sur son expérience non seulement avec notre première équipe, mais aussi avec l’Académie», a ajouté M. Saputo, qui a précisé que Garde a «joué un rôle un majeur d’intégration des jeunes joueurs à Lyon».

Soif de découverte

En conférence de presse, Garde a souligné qu’il a «toujours privilégié l’étranger» pour poursuivre sa carrière.

«Depuis que j’avais quitté l’OL, j’avais envie d’autres expériences, ça fait partie de ma nature, a-t-il dit. Il y a une grande part d’excitation, de soif de découverte.»

Il a souligné que deux ou trois clubs de la Major League Soccer (MLS) l’ont approché, sans lui avoir fait d’offre formelle, mais il a dit que ces organisations ne lui correspondaient pas.

Il a mentionné avoir discuté de la MLS avec son ami Patrick Vieira, qui dirige le New York City FC. Celui-ci lui a recommandé de faire le saut en MLS.

«C’est une ligue en expansion», a dit Garde.

Du travail à faire

Garde a refusé de se prononcer sur son effectif, mais il a dit qu’il privilégie la possession de ballon.

«J’ai commencé à regarder, mais pas de manière approfondie», a-t-il dit concernant les joueurs qui sont en place.

Il a mentionné qu’avoir des adjoints qui connaissent bien la ligue lui serait utile pour la prochaine saison, lui qui aura évidemment son mot dire pour choisir son personnel.

Après avoir vu l’Impact encaisser neuf défaites en 10 joutes pour conclure le calendrier régulier, Saputo a congédié l’entraîneur Mauro Biello et ses adjoints Jason Di Tullio et Wilfried Nancy, tout comme le responsable des gardiens, Jack Stern, et le préparateur physique Yannick Girard après la saison.

Garde tentera de relancer le Bleu-Blanc-Noir, qui a été incapable de se qualifier pour la phase éliminatoire de la MLS. L’équipe a conservé une fiche de 11-17-6 bonne pour un total de 39 points et le neuvième échelon de l’Association de l’Est.