UFC 217: Bisping v St-Pierre

Crédit : AFP

UFC

Un retour qui satisfait l’UFC

Publié | Mis à jour

Georges Saint-Pierre est revenu en force et ça semble faire l’affaire de l’UFC et de son président, Dana White.

«C’est génial qu’il soit de retour, a confirmé White après le gala. Il est revenu après quatre ans et il a disputé un excellent combat.»

Il est allé loin en comparant le retour du combattant québécois à celui de Mohammed Ali, en 1970.

«Même Ali n’était pas le même après une absence de trois ans, a déclaré White. Très peu de gens sont revenus après une longue absence et encore moins dans une autre catégorie de poids et l’emporter.»

Face à Whitakker

Saint-Pierre était absent de la conférence de presse parce qu’il s’est rendu à l’hôpital afin de recevoir des points de suture.

White a cependant confirmé que le vétéran de 36 ans remontera dans l’octogone.

«Robert Whitakker sera le prochain adversaire de GSP», a indiqué le président de l’UFC tout en laissant entrevoir un retour au Canada.

«Ça tombe sous le sens de retourner à Montréal. Je suis pas mal sûr que nous avons battu McGregor et Mayweather à la télévision à la carte au Canada.»

Whitakker est l’aspirant numéro un à la ceinture des poids moyens.

Le respect de Bisping

Michael Bisping, qui a vomi un flot incessant d’insultes sur Saint-Pierre dans les semaines précédant le combat, avait changé de registre en fin de soirée, hier.

«Georges a été le meilleur, il a été très fort avec une très bonne prise, il était en contrôle.

«Je n’ai pas été surpris par la façon dont il a amorcé le combat, il a toujours eu une bonne frappe. Rien ne m’a surpris à part son crochet de la gauche»

L’Anglais a même avancé que GSP avait une place au firmament des étoiles de l’UFC.

«Je dirais que c’est le plus grand et tant mieux pour lui.»