UFC 217: Bisping v St-Pierre

Crédit : AFP

UFC

GSP dominant

Publié | Mis à jour

Georges Saint-Pierre est de retour! Il a ravi la ceinture de championnat des poids moyens de l’UFC à Michael Bisping par soumission au troisième round lors de l’UFC 217 présenté au Madison Square Garden, hier soir.

Dans un gala très spectaculaire où les trois ceintures à l’enjeu ont changé de mains, GSP a décoché une solide gauche qui a envoyé l’Anglais au sol avec un peu plus d’une minute à faire au troisième engagement.

Bisping a résisté aux assauts de GSP, mais s’est retrouvé en difficulté quand il a été pris dans un étranglement qui a mis fin au combat.

«Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens, c’est un rêve qui se réalise», a déclaré Saint-Pierre après le combat.

«Il m’a frappé fort à quelques reprises, je ne voudrais pas refaire ce combat à nouveau», a-t-il ajouté.

Serein et efficace

Après avoir défendu sa ceinture des mi-moyens dix fois d’affilée et avoir pris une pause de quatre ans, c’est un retour triomphal pour Saint-Pierre qui a prouvé une fois de plus qu’il était le combattant le plus intelligent de l’histoire de l’UFC.

On disait avant le combat que GSP ne devait pas échanger avec Bisping coup pour coup, mais le Québécois est resté debout et a attendu ses occasions, amenant son adversaire au sol dans chacun des trois rounds.

«J’essayais souvent de forcer les choses avant, mais je préfère tendre des pièges et profiter des ouvertures», a-t-il expliqué.

Changement bien négocié

S’étant toujours battu à 170 livres, Saint-Pierre est monté chez les 185 livres et la transition a été drôlement efficace.

«Ce n’est pas mon vrai poids, je l’ai fait pour le défi, a-t-il reconnu. Je suis encore un poids mi-moyen, mais je suis à un point où je suis à l’aise chez les moyens.»

Saint-Pierre va maintenant devoir défendre cette nouvelle ceinture, lui qui vient de s’imposer dans une nouvelle catégorie de poids.

Il serait très étonnant qu’il accroche à nouveau ses gants après un retour aussi retentissant.

La championne corrigée

Dans le premier des trois combats de championnat, Rose Namajunas (8-3-0) a causé la surprise de la soirée en infligeant une sévère correction à la championne en titre Joanna Jedrzejczyk (14-1-0) qui a subi sa première défaite en carrière sur un K.-O. dès le premier round.

Jedrzejczyk avait joué la carte de l’arrogance avant le combat alors que Namajunas s’était contentée de l’écouter sans broncher.

L’Américaine aux nerfs d’acier a envoyé la Polonaise au sol dès la deuxième minute du combat pour donner le ton.

Elle a ensuite décoché un puissant crochet de la gauche à son adversaire qui a croulé au sol. Namajunas s’est lancée sur elle pour l’assaillir de coups jusqu’à l’arrêt de l’arbitre à 2 :59.

Dillashaw l’emporte

Tout comme Namajunas, TJ Dillashaw (16-3-0) a fait taire le Madison Square Garden en passant le K.-O. au champion des poids coqs, Cody Garbrandt (11-1-0) à 2 :37 du 2e round.

Les deux grands rivaux n’ont pas perdu de temps en échangeant coup pour coup, Garbrandt envoyant Dillashaw au sol en fin de premier engagement.

Dillashaw s’en est bien remis et a décoché un crochet de la gauche qui a sonné son adversaire qui était sans défense au sol quand le combat s’est terminé.

Il s’agit d’un premier titre en carrière pour Dillashaw et d’une première défaite pour Garbrandt.

Hendricks tombe encore

Dans le premier combat de la carte principale, Johny Hendricks (18-8-0) a subi un autre revers, étant battu par K.-O. technique par le Brésilien Paulo Costa (11-0-0) à 1 :23 du second round.

Hendricks, qui a perdu sept de ses dix derniers combats, n’a jamais été dans le coup en passant le plus clair de son temps à se défendre.

Dans l’autre combat de la carte principale, Stephen Thompson (14-1-1) l’a emporté sur Jorge Masvidal (32-13-0) par décision unanime dans un combat chez les mi-moyens.