Crédit : CAPTURE D'ÉCRAN TVA SPORTS/AGENCE QMI

UFC

GSP en confiance

Publié | Mis à jour

Au-delà du côté Théâtre des Variétés de la conférence de presse de jeudi, il a un peu été question du combat de samedi soir.

Il a notamment été question du fait que Georges St-Pierre a fait appel au légendaire entraîneur de boxe Freddie Roach dans sa préparation.

St-Pierre, qui n’est pas monté dans l’octogone depuis le 16 novembre 2013, assure que la présence de Roach a eu un effet bénéfique dans sa préparation.

«Ça me met beaucoup en confiance. La force de Bisping, c’est le kick-boxing, il est bon aux pieds et aux poings. J’ai amené Freddie pour contrer sa force.»

Fanfaronnade

Bisping a pour sa part choisi de joueur les fanfarons même quand il était question du combat en assurant qu’il allait effacer St-Pierre de la carte.

«Ça va être un combat et ça va être fini. S’il perd, il va prendre sa retraite», a-t-il insisté.

«Il est un des meilleurs, j’ai battu les meilleurs, mais je vais l’effacer, je vais le détruire», a-t-il ajouté en se nouant un petit bandeau blanc autour de la tête pour se moquer de St-Pierre et de ses partisans.»

Bref, Bisping ne semble pas croire que St-Pierre représente une réelle menace pour sa ceinture des poids moyens, qu’il entend défendre pour la seconde fois.

Petit

Bisping, qui fait 6 pi 1 po, s’est amusé du fait que St-Pierre lui concède deux pouces et qu’il a pris du poids pour monter d’une catégorie de poids.

Est-ce que GSP est un vrai poids moyen aux yeux de l’Anglais de 38 ans ?

«C’est un petit gars et je suis un gros bonhomme. Il prend toutes sortes de trucs, il a embauché une nutritionniste, mais moi je ne prends rien et c’est pourquoi je n’ai jamais subi de contrôle positif.

Tu peux faire toutes les pompes que tu veux ou prendre tous les suppléments de protéines que tu veux, tu ne me battras jamais.»

Il a par ailleurs mentionné que St-Pierre est prévisible dans ses attaques.

«S’il sort la main gauche, ça sera sa grosse surprise. S’il fait une prise de jambe, je m’en sacre. Amène la meilleure version de toi-même et je vais te démolir», a lancé Bisping avec un sourire en coin pendant que St-Pierre esquissait un petit sourire.

Ça promet.