SPO-SOCCER-IMPACT- NYCFC

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Impact

Nombreuses incertitudes

Publié | Mis à jour

Il y a souvent eu de l’incertitude chez l’Impact, mais pas autant qu’en ce moment puisque personne ne sait exactement où se placer sans connaître l’identité du prochain entraîneur de l’équipe.

Si plusieurs joueurs ont louangé Biello, d’autres ont mentionné qu’un changement d’air pourrait ne pas faire de tort.

Pour l’instant, on sait qu’Ambroise Oyongo partira en Europe et que Hernan Bernardello ne renouvellera pas son association avec l’Impact. Pour le reste, on est dans le flou.

Même Evan Bush ne sait pas s’il sera de retour même s’il présume que oui. Dominic Oduro, qui a signé un nouveau pacte l’an passé, risque lui aussi de partir en raison de sa faible utilisation au cours de la dernière saison.

Leadership

Il y a plusieurs trous à combler dans l’effectif pour 2018, mais il faudra s’assurer de le faire avec des joueurs qui ont beaucoup de leadership.

Comme on a sous-estimé la perte en leadership causée par le départ de Didier Drogba, il ne faudra pas commettre la même erreur avec la retraite de Patrice Bernier.

L’Impact doit aller chercher des meneurs assurés à des positions-clés afin de s’assurer une plus grande imputabilité sur le terrain.

On doit dénicher des joueurs qui ont confiance en leurs moyens et qui n’hésiteront pas à la communiquer à leurs coéquipiers.

Coudées franches

Peu importe qui l’Impact embauchera pour succéder à Mauro Biello, il faudra que le nouvel entraîneur-chef ait réellement les coudées franches.

Il devra pouvoir prendre toutes les décisions soccer afin de bâtir une équipe à son image qui collera au style de jeu qu’il entend privilégier.

Et le style de jeu est important pour les partisans montréalais, qui affectionnent un soccer rapide et technique axé sur un jeu offensif et équilibré.

Mais si Joey Saputo, comme il le laisse entendre, va chercher une grosse pointure en Europe, la direction n’aura peut-être pas le choix de prendre un pas de recul pour laisser le nouveau maestro œuvrer à sa guise.

Mais n’oublions pas que la direction de l’Impact a toujours du mal à gérer les personnalités fortes. Parlez-en à Jesse Marsch ou à Didier Drogba.

Recrutement pointu

En termes de recrutement, Nick De Santis aura un automne très chargé pour remplir le panier d’épicerie de l’équipe.

Il devra d’abord trouver un latéral gauche de premier plan pour remplacer Oyongo. Il devrait aussi se pencher sur la possibilité de trouver un arrière central d’expérience pour jouer aux côtés de Laurent Ciman.

Chez les milieux de terrain, il est nécessaire de dénicher un fabricant de jeu, ce que l’équipe n’a toujours pas eu depuis son entrée en MLS. L’ajout d’un ailier droit ne serait pas bête non plus, histoire de ne pas mettre trop de pression sur Ballou Tabla.

Finalement, une police d’assurance en attaque semble être nécessaire considérant les difficultés connues pour Matteo Mancosu cette saison.