LHJMQ

Philippe Boucher comprend Daniel Renaud

Publié | Mis à jour

Les Cataractes de Shawinigan et leur nouvel entraîneur-chef Daniel Renaud n’ont pas savouré la victoire à leurs huit premiers matchs, période durant laquelle l’équipe mauricienne a marqué seulement 14 buts et en a alloué 35.

«Je sais exactement comment Daniel se sent», a dit un Philippe Boucher compatissant à l’endroit de celui qui fut son adjoint pendant trois saisons à Québec.

À sa première saison à la barre des Remparts, Boucher avait vu ses joueurs récolter une seule victoire et cinq points au classement à leurs neuf premiers matchs. Les comparaisons avec l’ancien régime de Patrick Roy fusaient et certains partisans exigeaient le congédiement immédiat du nouveau patron!

«Ce début de saison difficile s’est avéré le meilleur régime de ma vie. J’avais perdu 15 livres cette année-là! Dans le cas de Dan, son club a l’air de bien jouer, il fait de bonnes choses. Ça lui prendra seulement une victoire pour que ça débloque.»

Après ce début cahoteux explicable par l'absence de plusieurs éléments-clés actifs dans les camps d'entraînement professionnels, les Diables rouges avaient repris du poil de bête en gagnant huit de leurs neuf duels suivants et Boucher avait pu souffler.

Les moins de 17 ans

L’entraîneur-chef des Tigres de Victoriaville, Louis Robitaille, agira comme instructeur-adjoint de l’équipe canadienne noire au Mondial des 17 ans qui s’amorcera le 2 novembre à Dawson Creek et Fort St. John, en Colombie-Britannique.

«Nous avons eu une conférence téléphonique aujourd’hui [jeudi] pour finaliser les trois formations du Canada. Elles seront dévoilées dans la semaine du 23 octobre», a précisé Robitaille.

La LHJMQ sera bien représentée au sein de la délégation de 66 joueurs, croit le pilote des Félins. Alexis Lafrenière, Samuel Poulin, Jakob Pelletier, Xavier Parent, Maxence Guénette, réclamés du premier au cinquième rang lors de la dernière séance de repêchage, semblent assurés d’un poste, à l’exemple de plusieurs autres sélections de premier tour de juin.

Chez les Remparts, Pierrick Dubé a participé au camp estival à Calgary.

Boivin : succès immédiats

Le Québécois Félix Boivin n’a pas mis de temps à s’acclimater à son nouvel environnement félin. En six parties, le défenseur de 19 ans a amassé sept points et il anime activement l’attaque massive des Tigres occupant le cinquième rang avec un pourcentage de réussite de 24,1%.

«J’ai eu la chance de me joindre à un bon groupe et à une bonne équipe, a dit Boivin, qui avait demandé de quitte le Titan d’Acadie-Bathurst pour se rapprocher de sa famille et des raisons académiques.

Le cégep à distance ce n’est pas pour tout le monde», a-t-il émis.

En dépit de l’excellent début de saison des Tigres, Boivin met en garde ceux qui les ont déjà vissés dans le siège de favoris.

«On a seulement sept matchs joués. Concentrons-nous sur nos performances. De toute façon, après les Fêtes, de bons joueurs viendront aider les meilleures équipes.»