#LavoieDubé

Mark Streit : un risque calculé de Bergevin

Publié | Mis à jour

Marc Bergevin a accordé un contrat d'une saison à Mark Streit pour ajouter de la profondeur à sa brigade défensive, mais il ne jouait pas sa chemise en le recrutant.

L'entente de 700 000$ était un risque calculé de la part du directeur général. Si le Suisse est réclamé au ballottage ou s'il est libéré, il sera parti comme il est arrivé : sans faire de bruit.

Il s'agit d'une autre expérience peu concluante de Bergevin au cours des dernières années.

On peut se souvenir des pactes consentis à Alexander Semin (un an, 1,1 millions$) et Daniel Brière (deux ans, 8 millions$).

Dans la vidéo, ci-dessus, Renaud Lavoie et Dany Dubé analysent les récents échecs contractuels des Canadiens.