SPO-SOC-FOI-WCS-TWC-TRINIDAD-&-TOBAGO-V-UNITED-STATES---FIFA-201

Crédit : AFP

Impact

Evan Bush est dur envers l’équipe américaine

Publié | Mis à jour

Les États-Unis ont subi tout un affront en s’inclinant 2-1 face à Trinidad et Tobago, mardi soir, pour échouer dans leur tentative de se qualifier pour la Coupe du monde de 2018 qui sera présentée en Russie.

Le gardien de l’Impact de Montréal, Evan Bush, n’a pas été tendre dans son analyse de la débâcle de l’équipe américaine.

«Je suis surpris et je suis déçu. C’est un jour humiliant pour le soccer américain», a-t-il commencé.

«Il manquait une étincelle ou une énergie qu’on s’attend à voir dans un match où il faut l’emporter.»

«On a seulement vu le sentiment d’urgence quand c’était 2-0 et que l’équipe était acculée au mur. C’est un peu comme notre saison à nous.»

Bush a surtout déploré l’élimination des États-Unis aux mains d’une toute petite nation alors que les Américains avaient leur sort entre leurs mains.

«L’équipe s’est retrouvée dans une situation où elle n’aurait pas dû se retrouver. Un pays de 350 millions d’habitants ne devrait pas se retrouver dans une position où il devrait obtenir un résultat à Trinidad, un match qu’il aurait dû gagner en plus.»

Selon le gardien originaire de la banlieue de Cleveland, en Ohio, le soccer américain doit se poser de sérieuses questions.

«C’est le temps d’une bonne introspection. L’arrivée de Bruce Arena n’était qu’un pansement, on doit tout réévaluer du haut au bas de la pyramide en passant par le système d’académie mis en place il y a une dizaine d’années.»

«J’ai entendu beaucoup de critiques à l’endroit de la Major League Soccer (MLS), et c’est intéressant parce que cinq des huit buts marqués dans des matchs de qualification de la CONCACAF, mardi, ont été inscrits par des joueurs évoluant dans la MLS.»