Canadiens

Bon départ pour Charles Hudon

Publié | Mis à jour

C’était un simple match intra équipe entre les Rouges et les Blancs. Les vétérans détestent ce type de rencontre. Mais pour les plus jeunes, il y a des points à gagner. Charles Hudon a compris ce principe.

On oubliera rapidement le pointage final. Juste pour bien vous informer, on vous dira que les Blancs l’ont emporté 3-2 contre les Rouges, dimanche, devant près de 16 000 partisans au Centre Bell.

De cette petite rencontre, on retiendra surtout les trois passes d’Hudon. Tomas Plekanec a marqué deux buts grâce à l’ingéniosité de son jeune partenaire et Mark Streit a inscrit le but gagnant en prolongation après une autre belle pièce de jeu du numéro 54.

«Je n’ai rien à perdre, que ce soit un entraînement ou un match, je dois être à 100%, a souligné Hudon. J’ai le couteau entre les dents et je tiens à le montrer dès que je saute sur la patinoire. Que ce soit une rencontre intra équipe ou un match préparatoire contre une autre formation, je dois travailler le plus fort possible.»

«Je suis content de ma première journée, a-t-il enchaîné. Je me sens bien avec un gars comme Plekanec. Je suis moins gêné de lui poser des questions.»

Une grande confiance

Hudon a rempli son premier mandat en recevant les bons mots de son entraîneur.

«Charles est arrivé ici avec une belle confiance et dans une bonne condition physique, a dit Claude Julien. Charles, Tomas et Artturi formaient notre meilleur trio pour ce match. Il y avait une belle chimie.»

«Je remarque que Charles est déterminé à rester avec l’équipe. S’il peut continuer à jouer de cette façon, il se donnera une très bonne chance.»

Un Plekanec plus offensif?

Utilisé au centre avec Hudon et Artturi Lehkonen, Plekanec pourrait profiter de l’énergie des deux jeunes.

«Je veux que Tomas nous donne du bon jeu offensif cette année, a mentionné Julien. Je souhaite le pousser dans cette direction. J’aimerais qu’il redevienne une plus grande menace à l’attaque. Il l’a déjà fait dans le passé et il pourrait encore une fois le faire. Depuis le début du camp, je sens qu’il se concentre plus sur le jeu offensif. Il est capable de bien jouer défensivement, mais il peut aussi amener un aspect offensif.»

Plekanec a connu une chute drastique au niveau de sa production, passant d’une récolte de 54 points en 2015-2016 à 28 points l’an dernier. C’était sa pire saison depuis sa toute première dans la LNH en 2005-2006 où il avait amassé 29 points en 67 rencontres.