Crédit : AFP

LNH

Top 10 des joueurs surévalués en 2017-2018

Matt Larkin / The Hockey News

Publié | Mis à jour

Plusieurs amateurs de ligues «fantasy» ont une tendance à repêcher des joueurs trop tôt lors du repêchage. Si tel est votre ligne de pensée, vous dégringolerez au classement.

Pour plusieurs raisons, les poolers jettent leur dévolu sur un joueur beaucoup trop tôt en raison de sa réputation, de son potentiel, etc. Inévitablement, ce genre de sélection ne peut combler les attentes de celui qui l’a repêché. Et pendant ce temps, les autres directeurs généraux sélectionnent des pièces importantes de leur équipe.

Voici notre définition d’un joueur surévalué :

  • Un joueur dont la production offensive ne justifie pas son rang de sélection
  • Un joueur sélectionné devant d’autres joueurs qui offriront un meilleur rendement
  • Un joueur dont la valeur est plus élevée que ce qu’elle devrait être en raison de ses succès passés, du fait qu’il joue dans un marché populaire et autres raisons émotionnelles.

Thomas Chabot (Sénateurs d’Ottawa, défenseur)

On se calme. Chabot est l’un des cinq ou six meilleurs espoirs de la LNH. Il deviendra un défenseur de première paire en mesure de jouer 25 minutes par match, d’amasser 45 points par saison et d’obtenir des invitations au match des étoiles.

Toutefois, les poolers semblent le traiter sur un pied d’égalité avec d’autres jeunes défenseurs, tel Charlie McAvoy. Ce dernier a participé aux séries éliminatoires, évolue aux côtés de Zdeno Chara et est sur la patinoire pour plus de 26 minutes par match.

Le potentiel de Chabot est similaire à celui de McAvoy, mais il n’est pas garanti d’obtenir le même genre d’opportunité immédiatement avec les Sénateurs.

Pour un jeune défenseur, une première saison de 30 points serait exceptionnelle. Mais cela voudrait dire que Chabot serait probablement moins productif que des défenseurs, par exemple, tel Jared Spurgeon.

Michael Grabner (Rangers de New York, attaquant)

Voilà ce qui arrive. Les poolers occasionnels de début septembre arrivent vers la fin du repêchage, regardent leur liste de joueurs disponibles et pensent obtenir le gros lot en sélectionnant Grabner, qui a obtenu 27 buts en 2016-2017.

Toutefois, Grabner est un joueur de troisième trio, qui n’a marqué aucun de ses 27 buts sur l’avantage numérique, a obtenu le plus haut pourcentage d’efficacité sur ses tirs de sa carrière. Il est sur la patinoire pour environ 14 minutes et régressera d’environ 10 filets cette saison. Utile dans la vraie vie. Oubliez-le pour votre pool.

Kristopher Letang (Penguins de Pittsburgh, défenseur)

Ok. Tout le monde aime Letang et il est l’un des cinq meilleurs défenseurs pour votre pool lorsqu’il est en uniforme... ce qui n’est pas très souvent, malheureusement. Il est probablement l’un des premiers noms qui nous vient en tête lorsque l’on parle de potentielles blessures pendant une saison de la LNH.

Letang peut vous faire gagner votre pool. Toutefois, les probabilités veulent qu’il mette en péril votre saison s’il vous coûte un choix du top 40.

Alexander Ovechkin (Capitals de Washington, attaquant)

Partisans des Capitals, on relaxe. Ovechkin  est tout de même un des bons attaquants à repêcher. Mais à 32 ans, il est temps d’accepter qu’Ovi  n’est plus un choix de premier tour dans les ligues qui ne comptabilisent pas les mises en échec et les tirs. L’an dernier, il était 13e pour les buts et 20e pour les points. Il doit toujours être considéré parmi les vedettes de la LNH, mais plus dans la catégorie des joueurs élites.

Colton Parayko (Blues de St. Louis, défenseur)

Parayko impressionne. Il est un gros bonhomme avec un lancer frappé redoutable. Mais les poolers semblent se baser sur sa réputation et une projection de points qu’il n’a jamais atteinte. Parayko est un excellent défenseur, utile dans toutes les situations, mais il ne doit pas nécessairement obtenir une avalanche de points, comme ce pourrait être le cas avec Shea Weber ou Dustin Byfuglien. Sa production pourrait se situer entre 35 et 40 points.

Zach Parise (Wild du Minnesota, attaquant)

Parise est clairement choisi pour ses exploits passés. Toutes ses statistiques (buts, aides, points, matchs joués, minutes de punition) ont diminué au cours des deux dernières années. Il a 33 ans et a raté en moyenne 12 rencontres au cours des quatre dernières saisons. Il n’évolue plus sur les trios offensifs au Minnesota alors que Jason Zucker, Nino Niederreiter, Mikael Granlund et Charlie Coyle sont les quatre premiers ailiers.

Corey Perry (Ducks d’Anaheim, attaquant)

Un autre choix en raison des exploits passés. Entre 2008 et 2014, Perry était un choix naturel dans les premiers tours d’un repêchage, moyennant 37 buts et 82 points sur une base de 82 matchs. Au cours des trois dernières campagnes, il a obtenu en moyenne 60 points sur une base de 82 matchs. L’an dernier, seulement 53 points, dont 19 buts. Il n’est même plus sûr d’évoluer avec Ryan Getzlaf.

Pekka Rinne (Predators de Nashville, gardien de but)

Oui, Rinne est le gardien partant d’une équipe qui vient d’atteindre la finale de la Coupe Stanley. Au cours des six dernières saisons, il est dans le top 5 pour le nombre de victoires. Toutefois, son taux d’efficacité au cours des cinq dernières campagnes est de ,914. Donnez-moi John Gibson, Devan Dubnyk, Martin Jones ou Corey Crawford avant Rinne.

Cory Scheider (Devils du New Jersey, gardien de but)

Schneider est l’un des gardiens les plus sous-estimés de la LNH. Mais il évolue pour l’une des pires équipes de la ligue avec probablement l’une des pires défensives. Les Devils ont apporté des améliorations à l’attaque. Cependant, leur meilleur attaquant défensif, Travis Zajac, est sur la touche jusqu’en février.

Marc-Édouard Vlasic (Sharks de San Jose, défenseur)

Dans la vraie vie, Vlasic est l’un des meilleurs défenseurs à caractère défensif de la LNH. Dans les ligues «fantasy», il n’a jamais obtenu plus de 39 points en une saison. Au cours de ses huit dernières campagnes, il n’a franchi le plateau des 30 points qu’une seule fois.

Pour lire l'article original sur le site de The Hockey News: «The 10 Most Overvalued Fantasy Players For 2017-2018»