Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

LNH

Sergachev : Silence sur Montréal

Publié | Mis à jour

À l’amorce du camp d’entraînement du Lightning, plus question d’aborder le jeune défenseur Mikhail Sergachev sur sa brève expérience avec le Canadien et l’échange qui l’a fait passer de Montréal à Tampa Bay. L’objectif est de faire le saut dans la LNH pour de bon cette saison, et le passé semble loin dans le rétroviseur.

Deux fois plutôt qu’une, Le Journal a reçu les mises en garde du responsable des relations publiques du Lightning. Le jeune espoir de 19 ans acceptera de parler seulement si tout ce qui touche à Montréal et à l’échange Sergachev-Drouin n’est pas abordé.

Le neuvième choix au total du repêchage de 2016, qui avait connu un camp du tonnerre avec le Tricolore, s’était même taillé une place avec l’équipe. Il avait disputé quatre rencontres avant d’être rétrogradé dans les rangs juniors avec les Spitfires de Windsor.

L’échange a ébranlé les colonnes du temple à Montréal, mais pour Sergachev, c’est bel et bien une époque révolue.

«Je suis plus vieux d’un an et j’ai gagné de l’expérience dans le junior. Je me sens beaucoup mieux qu’à pareille date l’an passé. Je me sens beaucoup plus fort et plus mature. Mon but est de rester avec le Lightning», a-t-il confié au terme du premier entraînement des siens en banlieue de Tampa.

Pas de retour à Windsor

Plus tôt cette semaine, le Russe, qui a disputé les deux dernières campagnes à Windsor, a causé un certain boucan en mentionnant qu’un retour dans le junior ne s’avérait pas une option. Invité à développer sa pensée, il ne s’est ni défilé, ni rétracté, ni invité dans le célèbre club des mal cités.

«Je veux faire l’équipe. Je veux jouer chez les pros. Pour moi, un retour dans le junior est un pas en arrière que je ne veux pas faire.

«Je n’ai rien de mal à dire sur Windsor ou la OHL, mais je veux aller de l’avant. Nous avons gagné la coupe Memorial dans le junior et c’est ce qu’on pouvait accomplir de plus gros, donc je me sens prêt à passer à la prochaine étape», s’est-il justifié.

Heureux à Tampa

Débarqué à Tampa il y a une dizaine de jours, Sergachev file le parfait bonheur pour le moment, après avoir pris part au camp des recrues du Lightning, à Nashville.

Reste à voir s’il atteindra son objectif de se tailler un poste malgré la circulation qui règne actuellement à la ligne bleue.

En plus des Victor Hedman, Anton Stralman, Braydon Coburn et Andrej Sustr qui reviennent, le Lightning a mis sous contrat le vétéran Dan Girardi durant la saison morte. L’organisation a aussi octroyé des contrats à un volet à Jake Dotchin et Slater Koekkoek.

«Je ne me préoccupe pas des autres défenseurs qu’il y a ici, mais de ce que je peux faire sur la glace et en dehors pour atteindre le niveau qu’il faut pour jouer dans la LNH et connaître du succès. Je ne peux que travailler fort et espérer mériter un poste», a réagi Sergachev, qui en profite plutôt pour s’imprégner des habitudes de travail de ses confrères expérimentés.

«Dan Girardi m’apprend beaucoup, notamment à mieux communiquer sur la glace. Un gars comme [Victor] Hedman, il faut que je l’observe jouer. J’ai toujours aimé regarder ses faits saillants, mais là j’ai l’occasion de constater tous les détails sur lesquels il travaille à l’entraînement et durant les matchs.»

Rappelons que si Sergachev dispute 40 parties dans la LNH cette saison, le Canadien n’aura pas à céder son choix de deuxième tour.