Crédit : Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal

Alouettes

Les Alouettes ne baissent pas les bras

Publié | Mis à jour

Comment réagiront les joueurs des Alouettes à la suite des congédiements de Jacques Chapdelaine et de Noel Thorpe, eux qui accueillent dimanche après-midi le Rouge et Noir d’Ottawa dans un match qu’on peut qualifier de crucial?

Les départs de ces deux vétérans entraîneurs auront-ils l’effet d’un électrochoc chez les joueurs?

«Personnellement, je n’en ai jamais eu besoin, a répondu le centre Luc Brodeur-Jourdain après la séance d’entraînement de samedi. On doit être capables de se motiver de la même façon pour chaque match.

«Il est toutefois vrai que le changement d’entraîneur apporte une nouvelle dynamique dans l’équipe. Kavis Reed tient à instaurer un fort sentiment d’appartenance, une ambiance de famille. Il veut qu’un lien affectif se tisse entre les joueurs. On entend souvent dire qu’une équipe ressemble à son entraîneur-chef.»

Les notes de presse fournies par la Ligue nous apprennent que les Alouettes ont écrit une page d’histoire dans la LCF en devenant la première équipe à effectuer un changement d’entraîneur-chef en cours de saison pour une troisième année de suite.

Au mois d’août 2015, Jim Popp avait remplacé Tom Higgins et les Alouettes avaient gagné le match suivant. On a assisté au même scénario l’an dernier lorsque Chapdelaine a été appelé à remplacer Popp au mois de septembre. Alors, jamais deux sans trois?

Deux CF-18 survoleront le stade Percival-Molson avant le début du match et on verra ensuite si les Alouettes pourront prendre leur envol pour stopper à quatre leur série de défaites, au cours desquelles l’équipe a été dominée 145 à 59 par ses adversaires!

Une belle foule

Même si la patience des partisans est mise à rude épreuve, on prévoit une foule de 22 000 spectateurs pour ce premier match de la saison à être disputé dans l’après-midi sur la montagne.

«Il faut tirer avantage de l’appui de nos partisans et se remettre sur la bonne voie, a dit Brodeur-Jourdain. Le classement demeure serré dans notre division et on doit renverser la vapeur.»

Calvillo fort occupé

C’est le tout nouveau membre du Temple de la renommée Anthony Calvillo qui aura la responsabilité de sélectionner les jeux à l’attaque, un rôle avec lequel il avait pu se familiariser avant l’arrivée de Chapdelaine comme entraîneur-chef.

«J’ai eu une semaine très chargée, mais, heureusement, j’ai eu un précieux coup de main de la part de mes collègues afin de préparer un plan de match qui, je l’espère, saura nous mener à la victoire, a commenté Calvillo. On a apporté des petits ajustements. J’ai hâte de voir les résultats.»

Brodeur-Jourdain a réitéré sa con­fiance envers Calvillo pour parvenir à remettre l’équipe sur les rails et il s’attend notamment à ce que la ligne à l’attaque fournisse une meilleure protection à Darian Durant.

Une défense malmenée

La défense des Alouettes devra se ressaisir, elle qui a accordé 30 points et plus lors des quatre dernières rencontres. La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’aura pas à affronter le quart no 1 du Rouge et Noir, Trevor Harris, qui est blessé. C’est Drew Tate qui sera appelé à le remplacer.

Le vétéran ailier défensif John Bowman sera à son poste malgré une fracture à la main gauche.

«Je n’ai jamais été du genre à laisser tomber l’équipe, a-t-il raconté. Je m’étais brisé l’autre main il y a six ou sept ans et j’avais continué à jouer. Je ferai de mon mieux pour apporter ma contribution.»

Bowman refuse de parler d’un match que les Alouettes (fiche de 3-8) doivent gagner à tout prix.

«Ce n’est pas une question de vie ou de mort. Il nous reste sept rencontres à disputer et on a la chance de jouer dans une division où le classement est très serré. Aucun club n’est assuré d’une place dans les éliminatoires. Il faut simplement se remettre à gagner.»

Les Alouettes invitent les amateurs à appor­ter des denrées non périssables ou à faire des dons en argent lors de la 15e édition du Blitz contre la faim de Purolator. L’an dernier, 23 049 livres de nourriture avaient été amassées avant un match des Alouettes au profit de Moisson Montréal.