Canadiens

Charles Hudon, version... LNH?

TVA Sports

Publié | Mis à jour

Charles Hudon n’est pas dupe.

L’attaquant québécois sait très bien qu’il jouit depuis longtemps d’un préjugé favorable auprès des partisans des Canadiens de Montréal.

Deuxième meilleur marqueur de la filiale des Canadiens dans la Ligue américaine (LAH) lors des trois dernières saisons, Hudon est conscient qu’un poste à Montréal est plus accessible que jamais en 2017, mais c’est seulement vendredi, quand l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi a mis les pieds dans le vestiaire, qu’il a compris à quel point cette chance était sérieuse.

«En tant que joueur, je veux faire ma place, a statué le choix de cinquième tour du Tricolore au repêchage de la LNH en 2012, samedi au camp. À ma première année, je ne m’attendais pas à faire l’équipe.

«Après cinq ans, je dois démontrer des bonnes choses. Je prends plus de chances, un peu comme quand je jouais dans la LAH. Au mois de mai, j’attendais ce camp là.»

Évidemment, le camp d’entraînement est encore jeune et la combinaison offensive avec Hudon, Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen concoctée par l’entraîneur-chef Claude Julien ne durera possiblement pas, mais cela permet déjà à l’espoir de 23 ans d’afficher une attitude différente.

«Je jasais avec (l’entraîneur adjoint) Kirk (Muller) et je dois plus penser comme un gars de la LNH. Avec Lehkonen et Plekanec, c’est positif, je ne dois pas tirer de la patte.»

«En voyant les trios, j’étais content, mais je ne dois pas m’attarder à ca et continuer à travailler fort.»

Drouin pas mal plus gros

Ailleurs au sein de la filière québécoise du CH, Jonathan Drouin a pris l’entraînement estival très au sérieux et se rapproche drôlement du prototype de gros joueur de centre numéro 1 tant recherché à Montréal depuis si longtemps.

L’attaquant acquis du Lightning de Tampa Bay contre le jeune défenseur russe Mikhail Sergachev pèse maintenant 203 lb, soit 15 de plus que la saison dernière à pareille date.