Alouettes

Les Alouettes limogent Jacques Chapdelaine et Noel Thorpe

Publié | Mis à jour

Les Alouettes de Montréal ont congédié l'entraîneur-chef Jacques Chapdelaine ainsi que son adjoint et coordonnateur défensif Noel Thorpe, mercredi.

L’organisation a précisé que le directeur général Kavis Reed prendra la relève comme entraîneur-chef jusqu’à la fin de la saison, tandis que Greg Quick, qui entraîne la ligne défensive, sera responsable de choisir la couverture au niveau défensif.

«Nous remercions Jacques pour ses bons services et son dévouement pour les Alouettes de Montréal», a formellement indiqué Reed, avant l’entraînement de l’équipe, mercredi matin.

Mais pourquoi avoir congédié Chapedelaine?

«Il y a plusieurs raisons, mais sans vouloir éviter la question, je préfère ne pas rentrer dans les détails spécifiques, a-t-il répondu. Je peux dire que c’est une option qu’on considérait depuis plusieurs semaines.»

«Cette décision est prise pour que cette organisation ait du succès maintenant et dans le futur», a noté Reed, indiquant que Chapdelaine avait été mis au courant de son congédiement très tôt mercredi matin.

«On ne revient pas dans le passé, a précisé Reed durant son point de presse. Cette décision n’est pas dictée par un désir de Kavis Reed de se retrouver sur les lignes de côté. C’est clairement un poste par intérim. Il y aura un autre entraîneur-chef.»

Kavis Reed explique sa décision de limoger Jacques Chapdelaine - TVA Sports

Reed veut ainsi éviter de se retrouver dans la même position que son prédécessur Jim Popp, lequel a souvent occupé les postes de directeur général et d’entraîneur-chef.

Le nouvel entraîneur risque d’être nommé au terme de la présente saison.

Calvillo dirigera l’attaque

À travers tout ça, l’ancien quart-arrière Anthony Calvillo prend du galon puisqu’il sera responsable d’appeler les jeux en attaque jusqu’à la fin de la campagne.

Le directeur général croit que son équipe est bien meilleure que sa piètre fiche de trois victoires contre huit défaites depuis le début de la saison.

«Nous sommes convaincus d'avoir les bons morceaux en place pour être compétitifs», a dit Reed.

Le directeur général a notamment pointé la défensive, expliquant indirectement le départ de Thorpe.

«La défensive a toujours été très bonne, mais n’a jamais fait partie de l’élite, a-t-il reconnu. D’être juste correct, ce n’est pas assez pour nous.»

Les Alouettes ont perdu leurs quatre derniers matchs. Ils pointent actuellement au troisième rang de l’Association de l’Est de Ligue canadienne de football (LCF), deux points devant les Tiger-Cats de Hamilton, la pire équipe du circuit.

Jacques Chapdelaine avait été embauché d’abord comme entraîneur des receveurs en février 2016, puis il avait succédé à Jim Popp à titre d’entraîneur-chef par intérim en septembre dernier. En décembre, les Alouettes avaient confirmé la permanence du pilote dans la foulée de la nomination de Kavis Reed à titre de directeur général de l’équipe.

Noel Thorpe en était à sa cinquième saison avec les Alouettes en tant que coordonnateur défensif, et sa quatrième à titre d’adjoint.