Impact

Impact : allumez vos lampions...

TVA Sports / Nicolas A. Martineau

Publié | Mis à jour

Avec seulement sept matchs à faire au calendrier régulier, les partisans de l'Impact de Montréal ont commencé à allumer des lampions. Il faudra un petit miracle à la troupe de l’entraîneur-chef Mauro Biello pour se qualifier pour les éliminatoires.

Sauf que les joueurs, eux, ne sont pas encore rendus aux prières. Ils croient toujours à leurs chances.

Les joueurs et le personnel de l’Impact se prêtaient mercredi à l’exercice particulier de la prise de photo officielle.

«C’est une nouvelle équipe, il y a des nouvelles faces, a constaté le capitaine Patrice Bernier, à la retraite après la saison 2017. Ça fait six ans que je suis là et donc je suis le visage central. C’est l’héritage.

«Pour moi, c’est la dernière photo. Il faut bien finir pour la photo aille avec les succès de l’équipe.»

D'ailleurs, l'entraînement a été pour le moins intense ce matin.

«Si on avait joué comme à cet entraînement (mercredi) contre le Revolution en Nouvelle-Angleterre, je suis pas mal sûr qu’on serait revenu dans le match, a souligné le milieu québécois. Maintenant, il faut comprendre que des matchs, ça dure 90 minutes. On est déjà revenu dans le passé, surtout cette saison.»

Clairement, Bernier n’est pas le seul à vouloir terminer la saison en lion. Les entraîneurs avaient préparé une séance pour le moins intense. Et ladite saison n’est pas terminée.

Personne ne veut le dire clairement, mais tout le monde sait qu’une défaite samedi pourrait être fatale.

Le moment n’est peut-être pas idéal pour qu’Alberto Gilardino fasse ses preuves. Mais malgré l’intensité de l’entraînement, l’Italien est parvenu à marquer et il a fait état de ses qualités.

«Il est un des plus grands marqueurs italiens de tous les temps, n’est-ce pas? a noté le défenseur latéral Chris Duvall. Sinon, un des meilleurs de l’histoire tout court.»

«Le système MLS et la Serie A italienne, ce n’est pas pareil, mais il est un joueur de qualité», a ajouté Bernier.

Gilardino participera à un dernier entraînement avec l’Impact jeudi, après quoi il faudra se décider à garder ou non l’Italien, puisqu’il s’agit de l’échéance nord-américaine pour ajouter un joueur à l’effectif.