2017 NHL Draft - "Hockey Is For Everyone" & Chicago Blackhawks Youth Clinics

Crédit : AFP

LNH

Une large tuile tombe sur la tête des Flames

Publié | Mis à jour

Accompagné par le commissaire Gary Bettman, Ken King, président des Flames, a annoncé mardi que la ville de Calgary n’est pas intéressée à participer à la construction d’un nouvel amphithéâtre. La négociation a pris fin.

C’est dire que les Flames n'auront pas de nouveau domicile et devront donc continuer de jouer au Scotiabank Saddledome, un aréna jugé désuet selon les normes de la Ligue nationale de hockey (LNH), à court et à moyen terme.

«Nous allons continuer de fonctionner le plus longtemps possible, mais le message (de la municipalité) est que ça ne fonctionnera pas», a souligné King à un événement des Flames dans des propos relayés par le réseau Sportsnet.

«Nous ne magasinons pas, nous ne regardons pas ailleurs», a-t-il cependant assuré.

Bettman a insisté pour offrir son aide aux Flames, mais s’est montré déçu par la décision du maire de Calgary, Naheed Nenshi.

«Je ne suis pas surpris par ce résultat, a déclaré le commissaire. Je pense que c’était inévitable. À un moment donné, nous devrons gérer les conséquences.»

«Vous devez vous faire entendre si vous pensez que la ville prend la mauvaise direction», a ajouté Bettman, s’adressant aux citoyens de Calgary.

Nenshi avait justement cité ses efforts de protection des citoyens en juin dernier pour justifier son refus de collaborer avec les Flames, en réaction à des accusations du directeur général Brian Burke.

«Je ne veux pas que ça finisse comme quelque chose qui ressemble à Edmonton [au Rogers Place des Oilers, NDLR], c’est-à-dire que je veux une entente où l’argent des contribuables soit utilisé de façon transparente au profit du public», avait lancé le maire de la ville albertaine.

«Ça ne peut pas juste être : "Donnez-nous le même contrat que les gars en haut du chemin." Quand vous regardez l’entente d’Edmonton, c’est si opaque. Combien de gens de la Ville d’Edmonton savent qu’ils commanditent les Oilers à coups de millions de dollars? Nous ne ferons pas ça.»

Les Flames ont dévoilé un plan en 2015 pour la construction d’un aréna au coût de 890 millions $ nommé CalgaryNEXT, mais la Ville de Calgary avait jugé le tout infaisable.

Le Saddledome sert de domicile aux Flames depuis 1983.