LNH

Seattle aurait son amphithéâtre d'ici 2020

Publié | Mis à jour

Pendant que les joueurs se prononcent en faveur de Québec, Seattle pourrait être en mesure d’accueillir la Ligue nationale de hockey (LNH) dès 2020.

Il serait prématuré de sauter aux conclusions, mais Québec semble compter sur un rival de plus en plus sérieux advenant une expansion ou un prochain déménagement dans la LNH.

Selon les derniers développements, la construction d’un amphithéâtre est effectivement prévue à partir de l’an prochain à Seattle et les travaux risquent d’être complétés en moins de trois ans.

«Si Seattle conclut un pacte pour un édifice et que le chantier est amorcé, je pense bien que des gens viendront cogner à notre porte pour obtenir une équipe, avait affirmé le commissaire de la LNH, Gary Bettman, à la chaîne radiophonique de NHL Network, au mois de juin. Si cela arrive, nous allons regarder ça et nous déciderons s’il y a de l’intérêt à élargir nos cadres. Pour le reste, il n’y a pas de raison de croire que la présence d’un club là-bas est imminente.»

Les joueurs préfèrent Québec

Selon un sondage publié récemment par le quotidien «USA Today», 21 joueurs questionnés sous le couvert de l'anonymat sur un total de 31 ont pourtant indiqué que la LNH devrait s’installer à Québec. Neuf ont répondu Seattle alors que le dernier athlète a soulevé la possibilité de voir une formation à Houston. Les joueurs interrogés ont été rencontrés lors d’une tournée médiatique de la LNH et de l’Association des joueurs, la semaine dernière, à New York.

Parallèlement, on apprend qu’une entente préliminaire existe maintenant entre la Ville de Seattle et un groupe d’investisseurs dirigé par le réputé Tim Leiweke. D’après le réseau de télévision local King 5, le projet évalué à au moins 600 millions $ devait être soumis officiellement devant le conseil de la Ville de Seattle, mardi. Un vote aurait par ailleurs lieu d’ici la fin de l’année pour confirmer l’entente.

Leiweke, qui est à la tête d’Oak View Group (OVG), est l’ancien président et chef de direction de Maple Leaf Sports & Entertainment, à Toronto.

La construction à Seattle d’un amphithéâtre se traduirait par une réforme du site du KeyArena. Si la venue d’une équipe de la LNH demeure probable, il y a par ailleurs lieu de préciser que cette ville américaine s’intéresse aussi au retour d’une formation de la NBA.

Dans ce dossier, le milliardaire David Bonderman délierait lui-même les cordons de la bourse pour aider à construire l’amphithéâtre. Il aurait d’ailleurs déjà rencontré personnellement des représentants de la Ville de Seattle pour l’avancement du projet.

Rien de garanti

Avec ces nouveaux développements, Seattle fait définitivement un pas de plus pour retrouver une formation de la NBA ou encore un club de la LNH.

Ceci étant dit, la présence d’un amphithéâtre ne garantit pas pour autant la présence d’un club professionnel. Il suffit de penser au Centre Vidéotron à Québec. Toujours en juin, Bettman laissait justement entendre que les possibles rénovations au KeyArena de Seattle ne signifiaient pas automatiquement l’arrivée d’une équipe de hockey professionnel dans cette ville.

«Il n’y a aucun engagement qui a été fait avec Seattle, avait-il déclaré. Nous ne faisons pas de promesse pour l’ajout d’un club et nous ne prévoyons pas transférer une équipe.»