SPO-HKO-HKN-2017-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---MEDIA-DAY

Crédit : AFP

LNH

Marc-André Fleury raconte sa dernière date limite des transactions

Publié | Mis à jour

Le premier visage des Golden Knights de Vegas, Marc-André Fleury, aurait bien pu ne jamais devenir un membre de la 31e organisation de la LNH si la dernière date limite des transactions avait pris une tournure différente.

Dans un entretien avec Eric Francis du réseau Sportsnet lors de la dernière journée des médias à New York, le Québécois a expliqué en détail comment s’est déroulé ce qui aurait pu être sa dernière journée en tant que membre des Penguins de Pittsburgh.

Il avoue même qu’il était préparé à l’idée d’enfiler le chandail des Flames de Calgary et qu’il aurait sans doute accepté de lever sa clause de non-échange pour s’installer en Alberta.

«Je crois que Calgary est une belle ville et que l’équipe est excellente. Elle le sera pour encore plusieurs années, mais me voici, à Vegas», a déclaré Fleury.

Le gardien originaire de Sorel avoue que les quelques jours qui ont précédé l’heure limite des transactions ont été peu reposantes. Les rumeurs, même si les joueurs essaient de ne pas leur prêter l’oreille, étaient persistantes dans le cas de Fleury, qui en était à sa dernière saison à Pittsburgh.

«Je les ai toutes entendues (les rumeurs). Winnipeg, Calgary, Vegas, avoue-t-il.  Je ne savais pas ce qui allait se produire. Le jour de la date limite, je ne pouvais pas dormir, je me questionnais à savoir où j’aboutirais.»

Marc-André Fleury espérait demeurer avec les Penguins pour le reste de l’année, même dans un rôle de substitut à Matt Murray. Il en avait d’ailleurs fait part à son directeur général Jim Rutherford.

Le gardien possédait une clause de non-échange limitée, ce qui accordait à son patron une certaine flexibilité pour trouver un partenaire de danse, et ce, même si l’équipe n’était pas parmi celles listées par le Québécois.

Ultimement, au jour J, c’est Rutherford lui-même qui est venu rassurer son joueur.

«M. Rutherford m’a dit que je pouvais aller faire une sieste, que je n’allais nulle part.»

Le voici, une Coupe Stanley et un été mouvementé plus tard, vêtu d’un gilet des Golden Knights de Vegas.

«Je suis heureux de la façon dont les choses ont tourné.»

Le club d’expansion du Nevada disputera son premier match préparatoire à Vancouver face aux Canucks, le 17 septembre, avant d’amorcer sa première saison le 6 octobre face aux Stars, à Dallas. Ils joueront leur premier match devant leurs partisans au T-Mobile Arena, le 10 octobre, lorsqu’ils accueilleront les Coyotes de l’Arizona.