Crédit : AFP

Soccer

Le Barça se venge de la Juve

AFP 

Publié | Mis à jour

Une vengeance signée Lionel Messi!

L’Argentin, double buteur, a permis au FC Barcelone de vaincre la Juventus (3-0) mardi lors de la 1re journée de Ligue des champions et d'effacer l'élimination subie face aux Turinois en quarts la saison dernière (0-3, 0-0).

Dans un duel longtemps corseté au Camp Nou, Messi a surgi juste avant la pause (45e) sur une action initiée par la recrue française Ousmane Dembélé, titulaire pour la première fois avec le Barça. Puis le quintuple Ballon d'Or, à l'origine du deuxième but signé Ivan Rakitic (57e), a réalisé un doublé d'une belle frappe croisée en seconde période (69e).

Cette nette victoire face au finaliste de la dernière C1 va faire un bien fou au Barça, qui traînait son mal-être depuis la perte de Neymar, parti début août au Paris SG. Et cela va permettre au nouvel entraîneur Ernesto Valverde de travailler un peu plus sereinement, et au président Josep Maria Bartomeu, contesté, de respirer un peu.

L'équation était simple pour le Barça: le club catalan pouvait-il survivre à la dislocation de son trident offensif  «MSN» (Messi-Suarez-Neymar)? La réponse est oui, tant que Messi reste Messi: déjà 8 buts en six matches officiels cette saison.

On attendait beaucoup du duel entre le maestro argentin (30 ans) et son jeune compatriote Paulo Dybala (23 ans), auteur d'un doublé lors du quart remporté par la Juve en avril dernier. Mais cette fois, on n'a vu que l'aîné des deux. Et Messi, qui a beaucoup fait souffrir son vis-à-vis français Blaise Matuidi, est monté en puissance dans la rencontre.

Un trio «LSD» prometteur

Il faut dire que le Barça a commencé son match prudemment, sans doute par peur des contre-attaques adverses qui n'ont pas manqué d'apporter le danger (6e, 9e, 12e, 28e).

Cette retenue a débouché sur très peu d'occasions barcelonaises et donné l'impression d'un jeu très dépendant des éclairs de génie de son trio d'attaque. Mais cela tombe bien, Messi, Luis Suarez et Dembélé ont chacun brillé sur l'ouverture du score, symbole d'un nouveau trio «LSD» plein de promesses.

Sur un long dégagement, Dembélé a contrôlé et protégé le ballon de son corps avant de servir en pleine course Messi. Ce dernier a continué à percer plein axe et après un une-deux subtil avec Suarez, a ajusté le gardien Gianluigi Buffon d'un tir croisé (45e).

Après la pause, Messi a trouvé la base du poteau de Buffon (52e), mais ce n'était que partie remise avant une autre frappe similaire qui a fait mouche (69e), avec une bonne diversion de Dembélé pour écarter la défense.