2016 NHL Draft - Rounds 2-7

Crédit : AFP

LNH

La LNH dans la mire de Vitaly Abramov

Publié | Mis à jour

Choix de troisième tour des Blue Jackets de Columbus en 2016 (65e au total), le spectaculaire attaquant Vitaly Abramov a maintenant la LNH dans sa mire après avoir torturé les défenseurs de la LHJMQ au sein des Olympiques de Gatineau.

On pourrait douter des chances du petit attaquant de 19 ans et de 5 pi 10 po de percer immédiatement le meilleur circuit au monde. Mais le principal intéressé y croit fermement.

«Je veux être dans la LNH dès cette année et je crois que j’en suis capable, a exprimé le Russe dans un entretien avec NHL.com. J’ai beaucoup amélioré mon jeu et ma couverture de zone en défensive, et je crois que je peux y parvenir.»   

Inutile de préciser qu'il devra tirer son épingle du jeu, car les jeunes Sonny Milano, Pierre-Luc Dubois et Oliver Bjorkstrand, entre autres, convoitent également un poste. 

Abramov a néanmoins survolé le circuit Courteau la saison dernière, comme en témoigne sa fiche de 46 buts et 104 points en 66 matchs, bon pour la tête du classement des pointeurs. Des performances qui lui ont valu de recevoir le trophée Michel Brière, remis au joueur le plus utile de la ligue.

Après l’élimination des siens au premier tour des séries, le magicien que les journalistes se plaisent à surnommer «Abracadabramov» n’a affiché aucun complexe lorsqu’il a rejoint les Monsters de Cleveland pour effectuer ses débuts dans la Ligue américaine (LAH). L’ailier droit a récolté un but et quatre points en autant de matchs.

Il demeure toutefois inadmissible à disputer une saison complète dans la LAH. Ce sera donc la LNH ou la LHJMQ pour lui l’an prochain.   

«Je ne pense même pas à la possibilité de revenir [dans le junior], a-t-il confié. Mon objectif est d’obtenir un poste à Columbus cette année et c’est strictement là-dessus que je me concentre. Je veux leur [les décideurs des Blue Jackets] montrer mon meilleur jeu lors du camp d’entraînement et on verra ce qui adviendra.»   

Le directeur général Jarmo Kekäläinen est impressionné par l’approche focalisée sur la LNH de l’espoir.

«C’est ce qu’on recherche de la part de chaque joueur qui se présente au camp. Si tu ne débarques pas avec l’intention de faire partie de l’équipe, tu as la mauvaise mentalité, à mon avis. Ça ne signifie pas que je n’aime pas le réalisme, mais tu définis toi-même ce qui est réaliste en travaillant fort, et Vitaly est un excellent exemple de joueur qui a mis les bouchées doubles au cours des deux dernières saisons.»   

Le jeunot peut déjà commencer à faire écarquiller des yeux et mousser sa candidature au tournoi des recrues qui bat son plein à Traverse City, lui qui est déployé sur la première unité offensive en compagnie de Pierre-Luc Dubois (3e choix en 2016) et de Calvin Thurkauf (choix de 3e tour, 185e au total en 2016). 

«De la façon qu’il joue ici [à Traverse City], il fait certainement en sorte que tout le monde le remarque,» a poursuivi Kekäläinen.

Abramov se réjouit évidemment de la nouvelle acquisition de son équipe, son compatriote Artemi Panarin.

«Ils ont perdu Brandon Saad, mais ils ont eu Artemi Panarin. Ça fait partie de la business, mais, évidemment, c’est un autre Russe avec l’équipe et c’est bien honnêtement. On vient de la même région en Russie, alors c’est très bien pour moi.»