Crédit : Marc Desrosiers / Agence QMI

LHJMQ

Les meilleures organisations dans le hockey junior

Ryan Kennedy / The Hockey News

Publié | Mis à jour

Le magazine «The Hockey News» a sondé des agents, des recruteurs et plusieurs autres intervenants du monde du hockey pour déterminer quels sont les meilleurs clubs juniors en Amérique du Nord.

La saison de hockey junior est à nos portes. Il s’agit donc d’un bon moment pour se rappeler l’importance de ces équipes dans le développement des joueurs.
 
«The Hockey News» a donc posé à plusieurs personnalités influentes la question suivante: si vous aviez le choix, avec quelle organisation voudriez-vous que votre fils ou votre neveu joue?
 
Les gagnants, dans l’ensemble, sont les Knights de London dans la Ligue junior de l’Ontario (OHL). Ce n’est probablement pas une surprise pour bien des partisans de hockey junior, puisque les Knights sont très difficiles à arrêter depuis une décennie, remportant trois des six derniers championnats de l’OHL et raflant une coupe Memorial au passage.
 
Depuis que Basil McRae et les frères Dale et Mark Hunter ont acheté la franchise en 2000, les Knights ont développé plusieurs joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH), tels que Patrick Kane, Corey Perry, Rick Nash, Mitch Marner, Matthew Tkachuk et Max Domi.
 
La clé, selon le directeur général de l’équipe Rob Simpson, est de viser haut.

«Une grande partie de ce que j’ai appris est que nous passons beaucoup de temps chaque jour à analyser comment développer les joueurs, a expliqué Simpson. Du haut de la pyramide au bas, tout le monde possède une éthique de travail pour contribuer au développement.»
 
«Nous avons une culture de vainqueurs. Nous avons habituellement un joueur au sommet du classement en terme de points, ou pour le taux d’efficacité, comme Tyler Parsons l’année dernière.»
 
Finalistes dans l’OHL
Les Bulldogs de Hamilton (anciens Bulls de Belleville) et les Otters d’Érié sont à égalité, en raison de la qualité des hommes de hockey.
 
Meneurs dans la LHJMQ
Les Remparts de Québec ont été sans contredit les vainqueurs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et le fait de jouer dans un amphithéâtre supérieur à certains arénas de la LNH ne nuit pas.

Les Remparts misent également sur un groupe de meneurs de qualité avec Patrick Roy et Philippe Boucher.
 
Finalistes dans la LHJMQ
Les Mooseheads de Halifax ont produit plusieurs joueurs de la LNH récemment, comme Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin et Nikolaj Ehlers. De Dominique Ducharme à Jim Midgley, l’équipe a toujours eu un personnel d’entraîneurs solide.
 
Meneurs dans la WHL
La lutte était serrée dans la Ligue junior de l’Ouest, mais les Winterhawks de Portland ont eu le dessus de justesse. Avec le retour de Mike Johnston, les Winterhawks comptent sur un instructeur qui sait appuyer ses joueurs et développer des talents pour la LNH.
 
Finalistes dans la WHL
Les Rockets de Kelowna ont terminé tout juste derrière, et le cheminement constant de l’équipe en éliminatoires n’est qu’une raison parmi tant d’autres.
 
Meneurs dans l’USHL
Dans l’United States Hockey League, les Fighting Saints de Dubuque ont le dessus, même si la franchise est récente. Ils ont connu du succès dès leur première saison avec un championnat en 2010, avant de récidiver lors de leur troisième année d’existence. Johnny Gaudreau et Zemgus Girgensons faisaient notamment partie de l’équipe de la campagne inaugurale.
 
Finalistes dans l’USHL
Les Musketeers de Sioux City ont amené plusieurs Européens en Amérique récemment, comme Eeli Tolvanen (Predators de Nashville) et Aapeli Rasanen (Oilers d’Edmonton) et compte sur un excellent entraîneur en Luke Strand.