LHJMQ

Top 5 des enjeux dans la LHJMQ

TVA Sports / Mikaël Lalancette

Publié | Mis à jour

Cinq aspects particuliers seront à surveiller à l’occasion de la saison 2017-2018 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Du nombre, nous aurons l’occasion d’enfin voir si Alexis Lafrenière répondra aux attentes placées en lui chez l’Océanic de Rimouski.

Les Tigres, de vrais favoris

Après avoir connu leur meilleure saison en cinq ans en 2016-2017, les Tigres de Victoriaville s’apprêtent à faire encore mieux.

Choix de deuxième tour des Ducks d’Anaheim au dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), Maxime Comtois sera l’un des meilleurs joueurs du circuit et les Tigres espèrent que Pascal Laberge brillera lui aussi, lui qui a raté 22 matchs l’an dernier à cause des symptômes d’une commotion cérébrale.

Autre dossier  à surveiller : les performances du gardien Tristan Côté-Cazenave, qui a fait bonne impression l’an dernier. S’il récidive, les Tigres seront dans la course au championnat.

L’espoir du Drakkar

Après deux années de reconstruction, le Drakkar de Baie-Comeau entame sa remontée au classement. La  troupe de Martin Bernard a terminé la dernière saison en force et voudra s’inspirer de cette progression.

«Un processus de développement, c’est quand même long, a déclaré l’entraîneur-chef en entrevue avec TVA Sports cet été. Les choses doivent tomber en place et ça s’est produit la saison passée après les Fêtes pour nous.»

Tout pour aider, le Drakkar a choisi six joueurs au premier tour des deux derniers repêchages. Le talent des Gabriel Fortier, Xavier Bouchard et compagnie ne fait aucun doute.

Lafrenière, une première depuis Hudon?

À Rimouski, tous les regards seront dirigés vers Alexis Lafrenière, le tout premier choix du dernier encan midget. L’attaquant de l’Océanic sera-t-il en mesure de décrocher le titre de recrue de l’année dans la LHJMQ? L’honneur a échappé aux joueurs québécois depuis Charles Hudon, il y a sept ans.

Bien des recruteurs professionnels auront aussi à l’œuvre le Russe Dmitri Zavgorodny, le meilleur marqueur du dernier tournoi Ivan-Hlinka.

Les vraies intentions des Remparts

Chez les Remparts de Québec, l’attaque sera menée par des vétérans et leaders, mais une toute nouvelle garde fait sa rentrée.

«Ça fait deux années de suite qu’on laisse aller nos vétérans; ce ne sera pas le cas cette année, a insisté l’entraîneur-chef Philippe Boucher. Notre but sera de surprendre et de jouer du bon hockey avant Noël, puis d’améliorer notre équipe lors du temps des Fêtes.»

Par ailleurs, le gardien Derek Baribeau a une occasion rêvée de s’établir comme un vrai numéro 1.

Les vendeurs

De l’autre côté de la 175, les Saguenéens de Chicoutimi entament un virage jeunesse avec deux nouveaux gardiens. Leur duo de joueurs européens sera à surveiller si le premier choix des Flyers de Philadelphie, en 2016, German Rubtsov est de retour cette saison. Les «Sags» seront vendeurs aux Fêtes et le capitaine Olivier Galipeau vaudra son pesant d’or.

Après deux excellentes saisons, les Cataractes n’auront plus la même force de frappe cette année. Ils pourront tout de même compter sur leur pilier, le défenseur Samuel Girard.

Shawinigan entre dans une nouvelle ère, celle du nouvel entraîneur-chef Daniel Renaud, entraîneur adjoint chez les Remparts ces trois dernières saisons.  Si l’équipe connaît beaucoup de succès en première moitié de saison, elle aura des choix à faire lors de la période des transactions.