Football

Crédit : Simon Clark/Agence QMI

Football universitaire RSEQ

Duel attendu entre deux frères

Agence QMI / Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Les frères Kean et Brian Harelimana vivront des moments bien spéciaux alors qu’ils croiseront le fer pour la première fois de leur carrière, samedi, dans un duel fort attendu entre les deux meilleures formations au pays.

«Ça va être un match spécial parce que c’est la première fois que je vais affronter mon frère», a exprimé Kean qui a opté pour le Rouge et Or de l’Université Laval à sa sortie des rangs collégiaux plutôt que de rejoindre son grand frère avec les Carabins de l’Université de Montréal.

«On va se croiser une couple de fois sur les unités spéciales, mais je n’ai pas l’intention de lever la pédale et il fera la même chose. Pendant trois heures, Brian va être un joueur comme les autres. Quant à la rivalité, ça va être différent sur le terrain, mais j’ai eu un aperçu à la Coupe Dunsmore l’an dernier puisque j’étais présent au match.»

«Ça va être un match plus gros pour Kean parce qu’il va découvrir la réalité Laval-Montréal alors que moi je vais me contenter d’exécuter et de jouer à mon plein potentiel», renchérit Brian qui dispute sa deuxième campagne avec les Bleus.

«Parce qu’on joue tous les deux comme secondeurs, on ne s’affrontera pas sauf à quelques reprises sur les unités spéciales. Ça va être spécial pour nos parents, surtout pour ma mère qui sera plus nerveuse. Elle va encourager les deux équipes en défensive et sera bien contente si on termine le match tous les deux en santé.»

Silence radio

Les deux frères ont renoué, vendredi, après le match du Rouge et Or à McGill face aux Redmen. Depuis le retour de Kean à Québec, c’est toutefois le silence radio. «On a convenu de ne pas se parler afin de se concentrer sur notre grosse semaine de préparation, a raconté Brian. On se parlera après le match. On n’a pas fait de pari. Celui qui remportera la Coupe Dunsmore obtiendra le droit de taquiner l’autre.»

Kean était content de retrouver son grand frère la fin de semaine dernière, mais il convient que c’est préférable de garder ses distances cette semaine.

«Depuis mon déménagement à Québec, on ne s’était pas revus et j’étais content de le voir. J’ai passé du temps à la maison familiale. Pour cette semaine, c’est préférable de ne pas se parler.» - Kean Harelimana

Fierté

Brian disputera son premier match après avoir raté celui contre Concordia. «Ce n’est pas une surprise parce qu’il m’en avait parlé, mais je suis super content qu’il puisse revenir au jeu.»

Si Kean se réjouit du retour de Brian, ce dernier n’est pas surpris des débuts universitaires de son frangin. «Je suis extrêmement fier de mon petit frère. Il a été habillé dès le premier match et partant à son deuxième. C’est tout un joueur et tout un athlète.»