FBL-WC-2018-HON-USA

Crédit : AFP

Soccer

Les États-Unis se font encore peur

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Les États-Unis, surpris à domicile vendredi par le Costa Rica (2-0), ont conservé leurs chances de qualification directe pour le Mondial 2018 en arrachant le nul (1-1) à six minutes de la fin du temps réglementaire face au Honduras à San Pedro Sula.

Dans des conditions de jeu particulièrement difficiles, avec une température avoisinant 35°C et une très forte humidité, les deux équipes ont livré une prestation médiocre devant les 35.000 spectateurs du stade Olímpico Metropolitano.

L’attaquant du Dynamo de Houston Romell Quioto a ouvert le score à la 23e minute, profitant d’une grossière erreur de la défense centrale américaine et remportant son duel face au portier américain Brad Guzan, préféré à Tim Howard.

Longtemps incapables de se procurer la moindre occasion franche, "Team USA" a fini par égaliser à la 84e minute par Bobby Wood, entré peu auparavant.

L'attaquant de Hambourg a poussé du bout du pied le ballon au fond des filets suite à une situation confuse devant la cage hondurienne.

Quatre jours après une défaite humiliante 2 à 0 face au Costa Rica, les joueurs de Bruce Arena ne pouvaient pas se permettre une nouvelle déconvenue.

Grâce à ce match nul in extremis, ils conservent la 3e place de la zone Concacaf, directement qualificative pour le Mondial en Russie.

Le Honduras, qui compte le même nombre de points que les Américains (9 pts) mais affiche une différence de buts négative, est quatrième.

Le 4e du groupe participera à un barrage aller-retour contre le cinquième des qualifications de la zone Asie.

Les États-Unis et le Honduras pourraient être dépassés par le Panama, actuellement 5e avec 7 points, qui affronte Trinité-et-Tobago, dernier du groupe, dans la soirée de mardi.

Les Américains, qui ont encore deux matchs à jouer, restent toutefois maîtres de leur destin. Ils affronteront début octobre à domicile le Panama, avant un déplacement à Trinité-et-Tobago.