Cyclisme

Antoine Duchesne vise un coup d'éclat

Publié | Mis à jour

L’an dernier, Antoine Duchesne revenait en héros du Tour de France et des Jeux olympiques, mais douze mois plus tard, le cycliste est toujours à la recherche d’un contrat pour la prochaine saison.

Rien n’est jamais acquis pour les Québécois en Europe et la situation peut changer très rapidement. Duchesne, 25 ans, a connu une saison 2017 plus difficile, mais il vise un coup d’éclat lors des prochains Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal (8 et 10 septembre) pour se dénicher une nouvelle formation.

Récemment, le directeur de l’équipe Direct-Énergie, Jean-René Bernaudeau, lui a annoncé la fin de leur union et l’athlète portera le maillot du Canada cette semaine.

« Je me sens très bien. J’ai retrouvé la santé. C’est une année compliquée, fin de contrat et un peu de malentendus avec le patron. Ce n’est pas la meilleure situation, mais je suis assez confiant. C’est une belle opportunité de remettre les pendules à l’heure et de faire parler de moi », a expliqué le cycliste professionnel sans donner plus de détails.

Moins d’ennuis

De son côté, Guillaume Boivin revient au Québec dans une meilleure forme que l’an dernier alors qu’il se remettait de deux graves blessures.

À 28 ans, l’ancien médaillé de bronze des Mondiaux U23 ne se fait pas d’illusions sur un retour en World Tour, mais il reste sous contrat avec l’équipe israélienne Cycling Academy, qui a reçu une invitation spéciale de l’organisateur.

«Je suis heureux que mon équipe puisse faire les courses au Québec. J’ai profité d’un séjour en altitude et je suis très confiant de ma forme. J’espère vraiment faire une belle course, surtout à Québec. C’est l’objectif que j’ai en tête depuis le 1er janvier!», a confié l’ancien champion canadien.

Boivin et Duchesne espèrent ensuite se revoir aux Mondiaux dans deux semaines.