Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Une nouvelle tendance chez les Remparts

Publié | Mis à jour

Depuis quelques années, le directeur général des Remparts de Québec, Philippe Boucher, proclame à tout vent que les séances de repêchage sont la seule méthode efficace pour rebâtir un club de la LHJMQ sur des bases solides.

Pour la première fois depuis plusieurs saisons, on dénombre une majorité de joueurs repêchés et élevés au sein de l’organisation des Diables rouges. Parmi les 25 joueurs de la formation du début de saison 2017-2018, 13 ont été réclamés lors des quatre dernières séances de repêchage du circuit Courteau.

En ajoutant les sélections européennes, le Suisse Philipp Kurashev et le Tchèque Tomas Dajcar, à ce groupe, les Remparts obtiennent la note de passage de 60 % sans avoir besoin de la bonification automatisée du ministère!

«Espérons que ce nombre ira en croissant au cours des prochaines saisons. C’est agréable de voir des joueurs que nous avons repêchés grandir et se développer au sein de notre organisation, à l’exemple d’Olivier Garneau», a mentionné Boucher.

Il faut noter que le patron des opérations hockey a cédé 10 joueurs repêchés de 2014 à 2016, tantôt pour combler un besoin urgent, tantôt pour permettre à un jeune d’obtenir l’occasion d’accéder à la LHJMQ.

De beaux exemples

Les récents champions de la coupe du Président, voire plusieurs clubs finalistes, ont employé la recette gagnante du repêchage. Les Sea Dogs de Saint John (2017), les Huskies de Rouyn-Noranda (2016) et l’Océanic de Rimouski (2015) comptaient sur les doigts d’une main les joueurs obtenus à l’aide de transactions lorsqu’ils ont soulevé le gros trophée. Que ce soit au hockey ou dans la culture des pêches et des pruneaux, le noyau ne peut être greffé au fruit juste avant son mûrissement!

«À notre époque, tu ne peux plus te retrouver à huit joueurs d’un club champion aux Fêtes. Les équipes ne se vident plus [pour échanger leurs choix ou leurs jeunes espoirs] à Noël dans l’espoir de remporter les grands honneurs. L’an dernier, par exemple, les Sea Dogs sont allés chercher des joueurs importants sans toutefois sacrifier leurs jeunes», a rappelé Boucher.

En deux lignes

Les Remparts ont officialisé le transfert de l’attaquant de 20 ans Austin Eastman, jeudi matin. Prêté par les Tigres de Victoriaville à l’organisation québécoise pour un essai au camp d’entraînement, il est devenu officiellement membre de l’organisation québécoise quand Boucher a refilé un choix de huitième tour de la séance de 2018 à son homologue Kevin Cloutier. En 41 matchs la saison dernière à Gatineau, puis Victoriaville, Eastman a marqué six buts et amassé 14 mentions d’aide. «Nous avons aimé le dynamisme d’Austin durant le camp d’entraînement et c’est un excellent patineur», a déclaré Boucher.

Au cœur d’un camp interminable (la saison s’ébranlera le 22 septembre), les Remparts, à l’exemple des de quelques équipes, jouiront d’une pause de quatre jours d’entraînement sur glace. Les joueurs, pour la plupart, auront l’occasion de retourner à la maison pendant ce congé de la fête du Travail. «Nous avons connu une très bonne semaine d’entraînement et la semaine prochaine, trois séances et deux parties préparatoires seront à l’horaire», a précisé l’entraîneur-chef des Diables rouges.