SPO-MATCH ALOUETTES DE MONTRÉAL VS ROUGE ET NOIR D'OTTAWA

Crédit : Marc Desrosiers / Agence QMI

Alouettes

Un match crucial pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

Les Alouettes essayeront de garder leurs destinées entre leurs mains, jeudi soir, alors que l’équipe reçoit la visite du Rouge et Noir d’Ottawa.

C’est une affirmation un peu particulière alors qu’elle dispute seulement le 10e match de sa campagne.

Il faut expliquer la situation qui est de plus en plus claire. À moins d’une surprise, il n’y aura pas trois, mais quatre formations de la section Ouest qui prendront part aux éliminatoires cette saison. Celle qui possède la moins bonne fiche prendra la troisième place dans la section Est.

Bataille à deux

Ce qui signifie que Toronto, Ottawa et les Alouettes batailleront pour les deux seuls billets disponibles dans l’Est pour prolonger leur campagne. Donc, les confrontations entre ces trois équipes seront très importantes en cas de bris d’égalité. Présentement, les Alouettes ont des fiches de 1-1 contre Toronto et 0-1 contre Ottawa.

Jeudi soir, c’est le premier de trois matchs de «quatre points» lors des quatre prochaines semaines pour les Alouettes, qui n’ont pas une grosse marge d’erreur.

«Aucune équipe n’est en contrôle de sa destinée dans l’Est à l’heure actuelle, a souligné Jacques Chapdelaine. Pour qu’on puisse commencer à l’être, nous devons remporter ce match et les autres qui seront tous aussi importants dans les prochaines semaines.

On doit être capables de sécuriser notre place par nous-mêmes.»

Éviter un mauvais départ

Si les Alouettes souhaitent mettre la main sur cette importante victoire, ils devront trouver un moyen d’avoir un bon départ dans les trois phases du jeu. C’est un cliché, mais c’est la réalité de cette équipe depuis le premier match de la campagne.

Ce sera encore plus important si la formation montréalaise remporte le tirage au sort et choisit de lancer son attaque sur le terrain en premier. Lors des deux dernières rencontres, après une séquence à l’attaque intéressante, ça s’est terminé par une interception à la porte des buts.

Si la situation recommence à dérailler en première demie, est-ce que l’entraîneur-chef des Alouettes succombera à la tentation de remplacer Darian Durant ?

«Ça n’ira pas mal au premier quart !», a répondu Chapdelaine à l’auteur de ces lignes en le regardant droit dans les yeux. Il n’a pas voulu s’avancer à savoir s’il serait patient ou non avec son vétéran.

Ce qui le fait hésiter, c’est la force de caractère de Durant. À chaque occasion où son athlète s’est mis dans le pétrin, il a trouvé une façon de rebondir avec quelques bonnes séquences à l’attaque. De plus, le quart-arrière a prouvé qu’il était capable de faire avancer les chaînes et d’éviter les courtes séquences de son unité sur le terrain.

La preuve ? Les Alouettes n’ont été obligés de botter après seulement deux petits jeux offensifs qu’à 30 reprises. Une nette amélioration par rapport à l’an dernier.

Willy est prêt

Pendant ce temps, Drew Willy a effectué plusieurs exercices avec la première unité offensive durant les entraînements de cette semaine. Il semble prêt à prendre la relève si ses services sont requis.

«Je suis prêt à sauter sur le terrain à tout moment, a indiqué le pivot, qui s’occupe des faufilades sur les situations de courts gains depuis le dernier match. Depuis mon arrivée, j’ai pris les bouchées doubles afin d’assimiler le livre de jeux le plus rapidement possible et les autres quarts m’ont beaucoup aidé. Je progresse tous les jours.

Je ne connais pas le livre de jeux comme Darian par exemple. Par contre, si je devais sauter sur le terrain, je sais que j’aurais la confiance de mon entraîneur.»