Boxe

Mayweather-McGregor: l’attente en valait la peine!

Mayweather-McGregor: l’attente en valait la peine!

Bernard Barré

Publié 27 août
Mis à jour 27 août

La grande inquiétude concernant le combat de samedi était de savoir si on en aurait pour notre argent.

Selon moi, on a eu droit à un très bon spectacle, un peu prévisible quant au déroulement, mais qui a surpassé nos attentes.

La différence de poids aidant sans aucun doute, environ vingt livres et trois catégories au-dessus a assurément contribué, mais la bonne préparation et le courage indomptable de Conor McGregor furent magistraux. Quand la tempête s’est levée à partir du quatrième round, il s’est accroché comme un fier marin, et pourquoi pas, un capitaine de bateau.

Floyd Mayweather, qui a eu la sagesse de laisser filer les trois premiers rounds pour toutes sortes de raisons, ne s’attendait sûrement pas à autant d’adversité. McGregor en mode survie était beau à voir. Coriace le bonhomme!

Maintenant que tout est terminé, que les combattants peuvent jongler à placer leur fortune, il faut penser à la suite qui j’espère, n'en sera pas une.

Mayweather, maintenant retraité pour la troisième fois, a eu sa 50e victoire sans tache. À 40 ans et multimillionnaire, bye-bye la visite!

McGregor, qui est allé chercher une grande notoriété, justifiant encore une fois son surnom («The Notorious»), doit éviter à tout prix de revenir sur les lieux du crime. Un Saul Canelo Alvarez ou Gennady Golovkin au sommet de son art, aussi imposant physiquement que lui, pourrait ternir la crédibilité qu’il est allé chercher dans la douleur.

Seule ombre au tableau : sa critique sur le fait que le troisième homme sur le ring n’a pas laissé le combat continuer. McGregor devrait plutôt le remercier d’avoir préservé sa santé. Rendu là, il était comme une feuille au vent sur le point de se poser. Son image, debout dans les bras de l’arbitre, est beaucoup plus positive que la face dans le tapis.

Même si la barre n’avait pas été placée haute, quel beau combat, quel beau spectacle. Pas de controverse, pas de scandale et surprise, pas de cirque.

On peut affirmer que deux grands gagnants sont sortis du ring tôt. Bravo champions! L’attente en valait la peine!