LHJMQ

Remparts: des décisions déchirantes à venir

Publié | Mis à jour

L’heure des décisions approche pour Philippe Boucher et l’état-major des Remparts.

Boucher a réduit à 27 le nombre de joueurs toujours en quête d’une place dans le vestiaire du Centre Vidéotron, samedi, retranchant les attaquants Guillaume St-Pierre et Liam Leonard.

Âgé de 17 ans, St-Pierre évaluerait la possibilité de s’aligner avec les Lions du Collège St. Lawrence dans la Ligue collégiale. Dans le cas contraire, il terminera son stage midget AAA avec le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Boucher doit finaliser son effectif d’ici la conclusion de l’actuelle période des transactions, lundi à 10 h.

Puisqu’il souhaite conserver 23 hockeyeurs au terme du processus, quatre autres prétendants seront invités à quitter le camp d’entraînement au cours des prochaines heures. Le premier choix de l’équipe au dernier encan, Pierrick Dubé, est toujours en lutte.

Gardiens

Ce chiffre pourrait être bonifié si Boucher et ses adjoints décident d’amorcer la saison avec trois gardiens de but, comme il l’a laissé entendre après l’entraînement de samedi. Si le poste de numéro un appartient à Dereck Baribeau, Oliver Troop et Olivier Chalifour pourraient jouer les seconds violons à tour de rôle.

Troop, un géant de 6 pi 6 po qui a évolué avec Newbridge Academy en Nouvelle-Écosse lors des deux dernières campagnes, ne cesse d’épater le grand patron des Remparts.

«Troop est un projet fascinant pour nous. J’avais demandé à Ghislain [Rousseau, l’entraîneur des gardiens] si un projet de 6 pi 6 po l’allumait et il m’avait répondu oui. On va s’asseoir avec lui dans les prochains jours.

«D’un autre côté, si je regarde où il était l’an dernier à son premier entraînement avec nous, ce n’est pas la même chose. Il faut savoir s’il vaut mieux le garder comme deuxième ou troisième ici, ou lui laisser jouer plus de matchs ailleurs. Il a fait des pas de géant.»

Échanges envisagés

Les Remparts pourraient régler leur surplus d’hommes masqués par le biais d’une transaction, selon Boucher, qui aimerait aussi donner plus de mordant à son attaque. Il est toutefois conscient que la tâche ne sera pas facile.

«Est-ce qu’on a des Julien Gauthier dans notre alignement ? La réponse est non, mais j’ai aimé l’éthique de travail aujourd’hui et j’ai aimé la manière dont on a formé les lignes. [...] Il n’y aura pas beaucoup d’échanges, car toutes les équipes aiment leurs joueurs à ce temps-ci de l’année, et c’est vrai aussi dans notre cas», a-t-il résumé.