SPO-BOX-UFC-CONOR-MCGREGOR-MEDIA-WORKOUT

Crédit : AFP

Boxe

Un sport différent, mais la même confiance pour McGregor

Publié | Mis à jour

Dans un peu plus d’une semaine, Conor McGregor et Floyd Mayweather s’affronteront dans ce qui risque d’être le duel le plus lucratif de l’histoire des sports de combat. Malgré le fait que ses chances de l’emporter semblent minimes, l’Irlandais croit qu’il parviendra à choquer le monde une fois de plus.

Depuis qu’il a fait son entrée au sein de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), «The Notorious» a accepté tous les défis qui lui ont été offerts et rare sont les fois qu’il a failli à la tâche.

Même si cette fois son pari semble beaucoup plus risqué, McGregor l’approche avec la même confiance aveugle.

«Je ne crois pas qu’il va dépasser le deuxième round, a admis celui qui avait laissé quatre rounds à son adversaire il y a quelques jours à peine lors d’une conférence téléphonique. Je suis prêt à le détruire dans les 10 premières secondes.»

«Une partie de moi veut que ça dure plus longtemps pour que je puisse démontrer mes capacités, mais je ne vois vraiment pas comment il pourra encaisser mes coups pour plus de deux rounds.»

Si les experts ne croient pas qu’il sortira vainqueur de cet affrontement, le président de l’UFC Dana White a tenu à soutenir son protégé.

«Conor a tellement de puissance! Certains disent qu’il ne touchera même pas une fois à Floyd, mais je l’ai vu s’entraîner lundi et il est phénoménal. Ce sera un combat et tout peut arriver dans un combat.»

Un changement majeur

Mercredi, la Commission athlétique du Nevada a confirmé que les pugilistes allaient enfiler des gants de huit onces. À première vue, il s’agit d’un avantage pour l’Irlandais qui devait concéder l’aspect technique et de la vitesse à son adversaire.

«Je suis très heureux de la manière que la Commission a géré le dossier. Ce sera avantageux pour nous deux. Habituellement, je me bats avec des gants de quatre onces et mes jointures ne sont presque pas recouvertes», a expliqué le combattant de 29 ans.

Un autre changement avec lequel l’actuel champion des poids légers de l’UFC devra s’adapter est la durée des rounds. En arts martiaux mixtes, un combat de championnat est divisé en cinq rounds de cinq minutes. Cette fois, il prendra part à 12 rounds de trois minutes.

Au total, si le duel se rend à la limite, il combattra 11 minutes de plus qu’à l’habitude.

«Je suis prêt pour 12 rounds. C’est justement ce que j’ai fait lors de mon entraînement lundi.»

«En bout de ligne, c’est juste un autre jour normal pour moi. Un autre jour pendant lequel je vais récrire l’histoire. Ce n’est rien de nouveau. La seule différence c’est que j’ai un fils maintenant», a mentionné McGregor en expliquant à la blague qu’il pouvait changer les couches de son enfant sans que personne s’en aperçoive tellement il était rapide.