Crédit : MARTIN ALARE/JOURNAL DE MONTRÉA

Alouettes

Une victoire au goût amer pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

Même s’ils ont gagné 21-9 et qu’ils se sont emparés du premier rang de la section Est, les joueurs des Alouettes ne pavoisaient pas dans le vestiaire après la rencontre face aux Argonauts de Toronto, vendredi.

Ils étaient bien conscients que leur exécution n’était pas à point et qu’ils ont laissé plusieurs points sur le terrain.

«On doit finir nos séquences dans la zone payante, a indiqué le receveur Ernest Jackson. Il n’y a pas de doutes qu’on doit améliorer cette facette.»

«Tout ce qui importe, c’est la victoire, a souligné Tyrell Sutton. Toutefois, on doit arrêter de se tirer dans le pied dans les moments importants. Lors d’une séquence, on l’a commencé à la ligne 2 et on a reculé jusqu’au 20 des Argonauts. On doit arrêter de faire ces erreurs stupides. »

Avec un peu plus d’opportunisme, les Alouettes auraient gagné par une plus grande marge au tableau indicateur.

«Les Argonauts sont restés dans le match et ils ont eu des chances de resserrer le pointage, a affirmé Luc Brodeur-Jourdain. On a écopé de trop de punitions dans la zone payante et c’est un grave manque de concentration.»

«C’est quelque chose qu’il va falloir corriger. C’est impardonnable.»

Sutton s’impose

Le retour de Sutton au sein de l’escouade offensive des Alouettes a eu un impact important. On a aussi senti que le quart Darian Durant était plus confortable dans sa pochette protectrice lors des premières séries à l’attaque.

Le porteur de ballon apporte une autre dimension à son unité et les joueurs de la ligne offensive semblaient heureux de retrouver ses courses en puissance.

«Tyrell est dynamique et c’est un joueur très explosif, a mentionné l’entraîneur-chef Jacques Chapdelaine. Il a fait de bonnes courses. On aurait aimé l’utiliser davantage, mais la blessure de Philippe Gagnon nous a mis dans une situation où on a dû employer Matt Vonk, qui avait eu moins de répétitions pendant les entraînements.»

Sutton a terminé la rencontre avec 66 verges en 15 portées, dont deux de plus de 10 verges. Il a également capté trois passes pour 27 verges.