Tennis

Roger Federer élogieux à l'endroit de Denis Shapovalov

Publié | Mis à jour

En entrevue sur les ondes de TVA Sports, la légende Roger Federer a lancé des fleurs à la jeune sensation canadienne Denis Shapovalov, samedi, peu avant le match de ce dernier.

Le Suisse a été invité à se prononcer sur la plus grande force de l’Ontarien. Le choix était difficile, puisque le jeune homme mise sur deux armes redoutables.

 «Son coup droit ou son service, a-t-il affirmé. Ce sont de grands atouts à avoir et il a un grand futur devant lui. Je suis déjà un grand fan de son tennis.»

La deuxième tête de série du tournoi est impressionnée par l’enthousiasme des partisans à la Coupe Rogers de Montréal cette année.

«Je trouve vraiment qu’ils sont très excités. Moi, je le remarque parce que je connais tous les tournois. Ce n’est pas normal que les gens arrivent à midi et partent à 11h le soir!»

«Il fait chaud et les gens restent dans leurs sièges. C’est un grand respect pour les joueurs et ça donne une méga-ambiance pour tout le monde», a-t-il poursuivi.

Le Suisse avait l’habitude de faire l’impasse sur le tournoi à Montréal, préférant se limiter à celui de Cincinnati pour sa préparation sur le ciment. Mais les conditions étaient réunies, cette fois, pour qu’il y participe.

«Il y avait un risque que je sorte tôt à Cincinnati et que j’arrive à l’US Open avec peu de préparation. En plus, j’avais envie de jouer des matchs et je n’avais jamais gagné ici,» a fait remarquer celui qui a pris une pause de 10 jours avec sa famille après son sacre à Wimbledon, en juillet.   

Federer semble avoir trouvé la fontaine de jouvence en 2017. Après avoir été évincé du top-10 pour la première fois depuis 2002 au cours de la dernière année, le Suisse a raflé les Grands Chelems d’Australie et de Wimbledon, et pointe maintenant au 3e rang mondial.  

«Honnêtement c’est une grande surprise pour moi aussi! [...] Je suis sur une méga lancée, j’ai plein de confiance. J’ai très envie de jouer. Et la famille va bien.»

Bref, tout roule pour le Bâlois.

Voyez son entrevue dans la vidéo ci-dessus!