Marianne St-Gelais

Photo : Marianne St-Gelais Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Patinage

Blessée, Marianne St-Gelais déclare forfait

Publié | Mis à jour

Impliquée dans une chute à l’entraînement vendredi, l’actrice principale de l’équipe canadienne féminine de patinage de vitesse courte piste, Marianne St-Gelais, est forcée de renoncer aux sélections olympiques qui débutent samedi à Montréal.

Par mesure préventive «en raison de symptômes modérés reliés à une commotion cérébrale», selon l’annonce faite par Patinage de vitesse Canada (PVC) samedi après-midi à une heure du début des compétitions, la triple médaillée olympique a convenu de faire l’impasse.

«J’étais en pleine forme et au meilleur de mes capacités pour entreprendre ces épreuves et prête à me qualifier par mes performances. Ma santé est ma priorité et il n’y a aucune chance à prendre. Je m’en remets au protocole et aux recommandations de l’équipe médicale en qui j’ai vraiment confiance», a notamment expliqué l’athlète originaire de Saint-Félicien dans le communiqué diffusé par PVC.

Exemption

À six mois des Jeux olympiques de PyeongChang, les supporteurs de l’équipe canadienne de courte piste n’ont pas de raisons apparentes de s’inquiéter. Même si elle ne pourra mériter sa présence en bonne et due forme aux prochains Jeux olympiques, sa participation ne devrait pas être compromise puisqu’elle a déjà formulé une demande d’exemption en vertu des Politiques et procédures de sélection olympique 2018 de PVC.

La fédération nationale s’accorde un choix discrétionnaire pour compléter le total de quatre patineuses qui obtiendront le meilleur classement au terme des sélections olympiques. Les cinq femmes et cinq hommes qui participeront aux prochains Jeux seront déterminés après les cinq jours d’épreuves répartis en neuf jours du 12 au 20 août.