Coupe Rogers

Laurendeau est bouche bée

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de Denis Shapovalov, Martin Laurendeau, était complètement bouche bée, vendredi soir, à la suite de la victoire de son protégé contre Adrian Mannarino.

Ainsi, le Canadien de 18 ans poursuivait son parcours de rêve à la Coupe Rogers de Montréal en atteignant les demi-finales.

Pour Laurendeau, cette victoire contre un autre adversaire de haut-niveau, après la déferlante d’émotions du soir précédent, était une autre preuve du fort caractère de Shapovalov.

«Quel courage, ce petit gars-là, a-t-il laissé tomber, tout de suite après le match. Oui, un début lent, c'est un peu normal avec toute l'accumulation de tout ce qui s'est passé cette semaine. Mais Mannarino a joué un premier set à la perfection.»

«Il n'y a pas beaucoup de jeunes qui auraient eu la couenne assez dure pour ne pas casser et s'accrocher et croire en ses moyens, a poursuivi Laurendeau. Il a réussi à finalement trouver des failles, se créer une brèche. En gagnant le deuxième set, la foule a vraiment embarqué comme jamais. Je suis d'avis, avec lui, que sans la foule, ce match aurait été très difficile.» 

Une chose est certaine, Shapovalov vit une semaine de rêve.

«Il veut passer le reste de sa carrière à ce niveau-ci. Le fait d’être ici, c'est tellement stimulant pour lui qu'il est vraiment en feu, en ce moment.»

Voyez l’entrevue du Martin Laurendeau dans la vidéo ci-dessus.