Impact

Mallace échangé : porte ouverte pour Piette

Nicolas A. Martineau / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Alors que l’intensité s’est élevée d’un cran à l’entraînement jeudi, c’est un absent de marque qui retenait l’attention.

Calum Mallace a été échangé tard mercredi soir. Même s’il a été souvent critiqué par les partisans, le milieu de terrain écossais faisait partie des meubles chez l’Impact. Il agissait à titre de leader.

«C’est l’un des premiers gars avec qui je me suis lié d’amitié dans ce vestiaire, a laissé tomber Chris Duvall, après l’entraînement, jeudi. Même s’il ne jouait pas énormément, il était une pièce maîtresse de notre vestiaire. Il va assurément nous manquer. Son départ laissera un grand vide, puisqu’il a une grande personnalité.»

«C’est une personne avec qui c’est incroyable de travailler, a affirmé l’entraîneur adjoint Jason Di Tullio. Même pendant les moments difficiles, où il n’avait pas beaucoup de temps de jeu, il venait à l’entraînement pour s’améliorer et essayer de faire partie des 18 joueurs habillés.»

Le départ d’un milieu de terrain était à prévoir puisque le milieu bleu-blanc-noir est surpeuplé.

Bernier, Dzemaili, Béland-Goyette, Shome, Donadel, Bernardello et le nouveau venu, Samuel Piette.

Les minutes se faisaient rares pour l’Écossais et tant le club que le joueur étaient d’avis qu’il était temps de passer à autre chose.

 «On a fait des ajustements au milieu, on a des jeunes qui continuent à monter. On a eu une bonne discussion ce matin et on en est venu à la conclusion que c’est la meilleure chose pour les deux côtés.»  

Piette, partant dès samedi?

La nouvelle acquisition de l’Impact Samuel Piette pourrait très bien se retrouver sur le XI de départ, samedi, à Philadelphie.

Jeudi, Marco Donadel manquait à l’appel à l’entraînement, tandis qu’Hernan Berdardello s’est entraîné en solitaire. Ces deux absences potentielles et le départ de Mallace pourraient signifier une première chance pour Piette.

«Nous avons reçu ses papiers, alors il sera une option pour en fin de semaine», a lâché Di Tullio, sourire en coin.

Une chose est certaine, le Québécois est apprécié de ses nouveaux coéquipiers.

«C’est l’opinion générale actuellement je dirais... Ça ne fait qu’une semaine qu’il est ici et déjà, nous apprécions vraiment ce gars-là, a plaidé Duvall. C’est un excellent joueur, il est fort, physique et il garde les choses simples. Je pense qu’il sera tout un joueur pour nous et je suis très excité de le voir à l’œuvre.»

Duvall n’aura pas à contenir son excitation bien longtemps, puisque les deux joueurs risquent fort bien de partager le terrain dès samedi.