SPO-SAGUENÉENS DE CHICOUTIMI VS CATARACTES DE SHAWINIGAN

LNH

Nicolas Roy veut miser sur ses atouts et plus encore

Publié | Mis à jour

L’attaquant Nicolas Roy a bien l’intention de continuer d’exploiter ses forces afin de convaincre les Hurricanes de la Caroline de lui faire de la place durant les prochaines années, mais il sait qu’il devra laisser le pied sur l'accélérateur.

Le natif d’Amos a connu passablement de succès depuis 2013 avec les Saguenéens de Chicoutimi, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), amassant notamment 36 buts et 44 mentions d’aide pour 80 points en 53 rencontres pendant la dernière campagne. Le joueur de 20 ans, qui devrait normalement amorcer la saison avec les Checkers de Charlotte, dans la Ligue américaine, estime être sur la bonne voie.

«J’ai toujours pensé que ma vision du jeu était ma plus grande qualité. Je savais que je pouvais contribuer à l’attaque, mais je croyais être davantage un passeur. [...] J’ai travaillé beaucoup pour être plus fort physiquement et me placer plus souvent devant le filet», a commenté le patineur de 6 pi et 4 po et 208 lb au site NHL.com lors du camp de développement des Hurricanes tenu à la fin juin.

«Dans la Ligue nationale [LNH], à peu près tous les buts sont marqués dans l’enclave et je continuerai d’être dans la zone payante», a-t-il ajouté.

La confiance du patron

Pour sa part, le directeur général des «Canes», Ron Francis, est heureux de la progression du Québécois, autant sur la patinoire qu’à l’extérieur, et s’attend à de belles choses.

«Il a été le premier choix au total dans la LHJMQ en 2013 et nous savions dès le début qu’on avait sous la main un jeune talentueux. Il est arrivé d’une petite ville et ne s’exprimait qu’en français, tout en essayant d’apprendre à parler anglais. Aussi, il a dû s’habituer à un nouvel environnement», a-t-il précisé au sujet du 96e choix de l'encan amateur de la LNH en 2015.

De plus, si Roy suit son plan d’action – celui d’ennuyer les gardiens adverses en se stationnant devant eux -, il en récoltera les dividendes assez rapidement, aux yeux de Francis.

«Être dans la circulation lourde aide à compter des buts, en autant que vous restiez devant le filet et que vous acceptiez de payer le prix. C’est ce que "Nic" est prêt à faire grâce à sa taille et ses habiletés, a affirmé le DG, estimant que Roy a dépassé les objectifs jusqu’ici. Cela peut lui procurer plus de confiance s’il marque plus souvent.»

«Sur la glace, il donne tout à chaque séquence de jeu. Avec une telle attitude et un excellent niveau de compétition, il y a lieu de croire qu’il aura la chance de jouer dans la LNH un jour», a-t-il résumé.