Sports aquatiques

L’argent pour Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu

Publié | Mis à jour

La plongeuse Jennifer Abel a obtenu une médaille à l’épreuve du 3 mètres synchronisé féminin pour une quatrième fois d’affilée aux Championnats du monde FINA, car elle a grimpé sur la deuxième marche du podium en compagnie de Mélissa Citrini-Beaulieu, lundi à Budapest.

La paire québécoise a récolté 323,43 points pour terminer derrière les Chinoises Chang Yani et Shi Tingmao (333,30), meneuses au classement tout au long de la compétition. Le bronze est allé aux Russes Nadezhda Bazhina et Kristina Ilinykh (312,60).

«C’est impressionnant de voir que nous sommes une jeune équipe qui a du potentiel. J’ai eu une année quand même assez difficile et que nous finissions la tête haute en battant notre record personnel en finale des Championnats du monde, ça démontre le caractère de notre équipe», soutenu Abel avec fierté.

Aux Mondiaux de Kazan en 2015, Abel avait également obtenu l’argent à cette épreuve, cette fois en compagnie de Pamela Ware. Deux ans plus tôt à Barcelone, ce même duo était monté sur la troisième marche du podium. La Lavalloise avait aussi été décorée d’argent avec Émilie Heymans en 2011.

Similarités

Selon elle, ce titre de vice-championnes du monde après seulement une année de collaboration avec sa jeune coéquipière s’explique en partie par des caractères et des physiques semblables.

«Nous aimons rire, danser et cela rend les choses plus calmes. Par contre, lorsque c’est le temps de performer, nous mettons nos blagues de côté. J’ai super confiance en elle et je sais que lorsque le juge donnera le signal pour nous élancer, elle sera concentrée pour donner le meilleur d’elle-même. Je n’ai pas besoin de penser à elle, juste à mes plongeons et c’est ce qui est relaxant.»

Le duo a reçu sa meilleure note du concours à son quatrième plongeon, soit 75,33, se permettant même de devancer les éventuelles gagnantes à ce tour. Abel et Citrini-Beaulieu ont ensuite confirmé leur deuxième place à leur cinquième et dernier passage aux tremplins, quand elles ont obtenu une note de 74,70.

Avant ce dernier plongeon, Citrini-Beaulieu a mentionné ne pas être intimidée à l’idée de monter sur son premier podium des Championnats du monde seniors.

«Je me sentais d’attaque et je savais ce que je voulais faire. C’est avec confiance que je suis montée sur le tremplin», a révélé la recrue originaire de Saint-Constant.

«Ç’a été une saison particulière avec plein de nouveautés et d’adaptations. Ce résultat en dit long sur notre complicité et ça fait juste finir la saison en beauté! Jennifer est une athlète de haut niveau et j’apprends beaucoup d’elle. J’ai vraiment tout fait pour être à ses côtés et elle aussi a dû s’adapter, car je suis plus jeune et pas au même niveau qu’elle.»

Meaghan Benfeito et Olivia Chamandy sont inscrites à l’épreuve du 10 m qui aura lieu mardi.